Wall Street tente un rebond avant les stats

le
0
WALL STREET EN LÉGÈRE HAUSSE DANS LES PREMIERS ÉCHANGES
WALL STREET EN LÉGÈRE HAUSSE DANS LES PREMIERS ÉCHANGES

(Reuters) - Wall Street a tenté un léger rebond vendredi à l'ouverture, avant la publication de statistiques et au lendemain du plus fort recul du Standard & Poor's 500 depuis le 10 avril dans un contexte de flambée des tensions géopolitiques en Ukraine et dans la bande de Gaza.

Dans les premiers échanges, l'indice Dow Jones gagne 62,22 points, soit 0,37%, à 17.039,03 points. Le Standard & Poor's 500, plus large, progresse de 0,42% à 1.966,43 et le Nasdaq Composite prend 0,62% à 4.390,41.

L'indice CBOE de la volatilité se replie de plus de 9% après avoir bondi de 32% jeudi à 14,54 points, sa plus forte hausse depuis avril 2013, signe de la nervosité des investisseurs.

Les appels se multiplient dans le monde entier pour réclamer une enquête internationale sur le crash du Boeing 777 de la Malaysia Airlines qui s'est écrasé jeudi dans une zone de conflit de l'est de l'Ukraine, faisant 298 morts.

L'avion de ligne a probablement été abattu par un missile sol-air, estiment les Etats-Unis, tandis que Kiev et les séparatistes pro-russes se renvoient la responsabilité de cette catastrophe qui n'a laissé aucun survivant.

Par ailleurs, l'armée israélienne a intensifié son offensive terrestre contre les forces du Hamas dans la bande de Gaza, faisant 27 morts parmi les Palestiniens, selon les autorités médicales sur place, ainsi qu'un mort dans les rangs de l'armée israélienne.

Deux statistiques figurent à l'agenda, la première estimation de l'indice Reuters-Michigan de juillet l'indice des indicateurs avancés de juin.

Du côté des fusions et acquisitions, Abbvie cède près de 1%. Le groupe pharmaceutique est enfin pervenu à mettre la main sur le birtannique Shire pour environ 32 milliards de livres (40,5 milliards d'euros), une opération qui lui permettra de diversifier son portefeuille de produits tout en réduisant ses impôts.

Aux valeurs, General Electric recule de 0,8% après avoir annoncé ses résultats.

Honeywell, qui a relevé son objectif de bénéfice par action annuel et publié des résultats trimestriels en hausse, prend 1,5%.

Au lendemain de la publication d'un chiffre d'affaires trimestriel supérieur aux attentes, IBM cède cependant 0,3%, ses prévisions pour sa branche de logiciels ayant déçu les investisseurs

Google grimpe de 2,5% au lendemain de la publication de résultats trimestriels plutôt au-dessus des attentes des analystes.

A la baisse, le fabricant de puces Advanced Micro Devices, dans le rouge au deuxième trimestre, dévisse de plus de 18%.

(Mathilde Gardin pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant