Wall Street, soutenue par les valeurs cycliques, gagne 0,46%

le
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

NEW YORK (Reuters) - Les indices de Wall Street ont terminé en hausse mardi et l'indice S&P-500 en particulier a inscrit un nouveau pic de cinq ans en clôture, soutenus par les valeurs cycliques, les intervenants ayant l'espoir que la conjoncture économique mondiale s'améliore réellement.

De meilleures statistiques économiques en Chine et aux Etats-Unis, ainsi qu'une situation plus stable en Europe poussent les investisseurs vers les secteurs associés à la croissance économique, dit Jack de Gan (Habor Advisory).

Les gains ont toutefois été limités, les investisseurs restant prudents en un moment où le rythme de parution des résultats de sociétés trimestriels va en s'accélérant.

Le Dow Jones et le Standard & Poor's 500 avaient tous deux terminé à des plus hauts de cinq ans vendredi, dopés par de premiers résultats de sociétés meilleurs que prévu.

L'indice Dow Jones gagne 62,43 points (0,46%) à 13.712,13 points. Le S&P-500 prend 6,53 points (0,44%) à 1.492,51 points. Le Nasdaq Composite, qui avait passé une bonne partie de la séance dans le rouge, gagne finalement 8,47 points (0,27%) à 3.143,18 points.

A l'inverse des valeurs cycliques, les high tech ont suscité bien des interrogations durant la séance. Apple cause des inquiétudes en raison d'une baisse de la demande de ses produits, tandis qu'Intel a livré des perspectives faibles, pesant sur le Nasdaq Composite en séance. Apple a tout de même gagné près de 1% et Intel a cédé seulement 0,38%.

En outre, Google et IBM, qui ont publié leurs comptes après la clôture, ont tous deux enregistré de fortes hausses en après-Bourse en réaction à leurs résultats financiers meilleurs que prévu.

"Chacun de ceux-là, s'il y a une grosse surprise, bonne ou mauvaise, est capable de faire changer le marché d'orientation. C'est pourquoi les investisseurs sont bien plus prudents qu'à l'accoutumée, surtout avec des indices qui ont inscrit des pics de cinq ans", commentait Fred Dickson (D.A. Davidson), durant la séance.

62,2% ONT DEPASSE LE CONSENSUS

D'autres résultats de poids on été publiés ce mardi.

L'assureur Travelers a publié un bénéfice trimestriel divisé par deux an mais bien supérieur aux attentes de Wall Street grâce à la hausse des primes notamment. L'action a pris 2,15%.

Johnson & Johnson a annoncé des résultats trimestriels en nette hausse mais à peine supérieurs aux attentes, avec une nouvelle charge de 800 millions de dollars liée essentiellement au rappel de ses prothèses de hanches. L'action a cédé 0,74%.

DuPont a annoncé une chute de 70% de son bénéfice du quatrième trimestre, en raison notamment d'une baisse de la demande aussi bien pour le dioxyde de titane, un pigment employé dans la fabrication de peintures et revêtements, que pour des composants de panneaux solaires. L'action a progressé de 1,77%.

Selon des données Thomson Reuters, sur les 74 sociétés de l'indice S&P qui avaient publié leurs comptes jusqu'à mardi matin, 62,2% ont dépassé le consensus, soit à peu près le pourcentage moyen depuis 1994, soit moins aussi que les 65% en moyenne des quatre trimestres précédents.

On estime que les bénéfices des sociétés ont augmenté de 2,6% durant le quatrième trimestre. La projection était de +1,9% au début de la "saison" des résultats et de +9,9% le 1er octobre.

Sur le front des statistiques, les reventes de logements ont accusé une baisse inattendue de 1,0% en décembre, en raison d'une baisse de l'offre qui, selon l'Association nationale des agents immobiliers (NAR), ne remet toutefois pas en cause la tendance à la reprise du marché immobilier aux Etats-Unis.

Chuck Mikolajczak et Rodrigo Campos, Wilfrid Exbrayat pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant