Wall Street soutenue par des indicateurs en demi-teinte

le , mis à jour à 22:21
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

par Tanya Agrawal et Caroline Valetkevitch

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé la première séance de la semaine sur une petite hausse, les indicateurs économiques du jour, mitigés voire parfois contradictoires, n'étant pas de nature à alimenter les conjectures d'une hausse des taux anticipée de la part de la Réserve fédérale.

Les boursiers suivent de près l'évolution des statistiques économiques en regard de leurs anticipations vis-à-vis du calendrier présumé de relèvement des taux par la Réserve fédérale.

Le président de la Fed de Boston Eric Rosengren a certes déclaré lundi qu'il aimerait voir les taux remonter le plus rapidement possible mais il a estimé que les conditions pour ce faire n'étaient pas encore réunies, en raison notamment des incertitudes économiques en Europe et en Chine.

Pour ce qui concerne les indicateurs macroéconomiques, les dépenses de construction ont enregistré en avril une hausse sans précédent depuis près de six ans et demi et nettement supérieure au consensus, tandis que l'indice de l'Institute for Supply Management (ISM) a révélé une accélération de la croissance de l'activité manufacturière.

Un autre indice mesurant cette activité, l'indice PMI Markit, a au contraire livré une croissance légèrement ralentie, tandis que les dépenses des ménages américains ont stagné contre toute attente en avril.

"Pour l'instant, les données économiques ne présagent pas d'une hausse des taux dans un avenir proche et le fait que l'économie se soit contractée au premier trimestre, même avec des taux proches de zéro, n'est pas un bon signe pour la Fed", a dit Adam Sarhan, PDG de Sarhan Capital.

L'indice Dow Jones a pris 29,69 points (0,16%) à 18.040,37. L'indice S&P-500 a gagné 4,34 points (0,21%) à 2.111,73. L'indice Nasdaq Composite a avancé de 12,90 points (0,25%) à 5.082,93.

Aux valeurs, Intel a perdu 1,61% à 33,91 dollars, en réaction à l'annonce de l'achat du fabricant de puces programmables Altera, dont l'action a elle gagné 5,8% à 51,68 dollars.

Microsoft a gagné 0,8%, ayant annoncé que la nouvelle version de Windows (Windows 10) serait disponible à partir du 29 juillet dans 190 pays.

Citigroup a avancé de 0,68%, la banque devant fermer sa filiale Banamex USA après l'ouverture par les autorités américaines d'enquêtes sur de possibles violations des lois anti-blanchiment, selon le Wall Street Journal.

Grosse performance d'Immunogen, qui bondit de près de 72%, en tête d'un rally des valeurs de l'oncologie, résultat de la présentation de données cliniques favorables à la Société américaine d'oncologie clinique.

(Wilfrid Exbrayat pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant