Wall Street soutenu par les valeurs de l'énergie en clôture

le
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

par Chuck Mikolajczak

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé en hausse mercredi, portée par les valeurs de l'énergie qui ont profité elles-mêmes de la hausse des cours péroliers, alors que la perspective d'une intervention occidentale armée en Syrie se précise.

Le Brent de Mer du Nord a atteint un pic de six mois et le brut texan WTI est monté à son niveau le plus élevé depuis plus de deux ans.

L'once d'or a inscrit un plus haut de trois mois et demi de plus de 1.433 dollars, les troubles en Syrie lui redonnant un statut de valeur refuge.

L'indice Dow Jones a gagné 48,38 points (0,33%) à 14.824,51. Le S&P-500 a pris 4,48 points (0,27%) à 1.634,96. Le Nasdaq Composite a progressé de 14,83 points (0,41%) à 3.593,35.

Wall Street avait reculé les deux séances précédentes avec un indice S&P-500 cumulant une perte de 2% et un indice de volatilité du CBOE, dit aussi indice de la peur, s'envolant de 20%. Ce dernier a perdu ce mercredi 1,67%.

Des experts des Nations unies se sont rendus mercredi en zone rebelle dans la banlieue de Damas, pour la deuxième fois en trois jours, afin d'enquêter sur l'attaque chimique présumée qui aurait fait plusieurs centaines de morts il y a une semaine et qui motiverait une telle intervention.

Le Premier ministre britannique David Cameron a annoncé que le Royaume-Uni avait préparé un projet de résolution au Conseil de sécurité de l'Onu condamnant le régime syrien et autorisant les mesures nécessaires pour protéger la population civile.

"Il y a cette lutte entre l'actualité et les tendances à plus long terme, toujours source de volatilité jusqu'à ce que le marché puisse vraiment se trouver une direction", a dit Ron Florance (Wells Fargo Private Bank).

L'indice S&P de l'énergie a gagné 1,77%. Chevron a pris 2,53% et Exxon Mobil 2,33%, contribuant bien tous deux aux hausses du Dow Jones et du S&P.

Au contraire, l'indice NYSE Arca des compagnies aériennes a cédé 0,82%, après un recul de 3,9% la séance précédente.

Baisse également des valeurs de l'immobilier - l'indice PHLX a perdu 0,35% - à la suite d'un fléchissement de 1,3% des promesses de vente en juillet, la remontée des taux des crédits affectant la reprise du marché immobilier. .

Wilfrid Exbrayat pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant