Wall Street signe une cinquième baisse consécutive

le
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a une nouvelle fois terminé en baisse vendredi, bouclant ainsi une cinquième séance de repli consécutive, une série sans précédent en trois mois pour le Standard & Poor's 500.

L'attente devient de plus en plus pénible pour des investisseurs qui souhaitent savoir si les Etats-Unis parviendront ou non à éviter le "mur budgétaire".

Une réunion a été organisée dans l'après-midi entre le président Barack Obama et des parlementaires démocrates et républicains alors que la date butoir du 1er janvier approche.

L'expression "mur budgétaire" recouvre la coïncidence, le 1er janvier 2013, de l'expiration de baisses d'impôt mises en oeuvre par l'administration Bush et de réductions de dépenses qui avaient été programmées précisément pour pousser les législateurs à conclure un accord budgétaire de long terme.

Faute d'accord, ces coupes budgétaires et ces hausses d'impôts, qui représentent un total de 600 milliards de dollars, risquent de "plomber" une reprise économique déjà chancelante.

Le Dow Jones des 30 valeurs industrielles américaines a perdu 1,21%, 158,20 points, à 12.938,11, le Standard & Poor's 500, indice de référence des gérants de fonds, a cédé 1,11%, 15,67 points, à 1.402,43 et le Nasdaq, à forte pondération technologique, a abandonné 0,86%, 25,59 points, à 2.960,31.

Sur la semaine, les trois indices ont cédé près de 2%.

"Peu importe qui gagne, mais à l'heure qu'il est, personne ne veut jouer à un jeu dont on ignore les règles", a déclaré Joe Costigan, directeur de recherche chez Bryn Mawr en Pennsylvanie.

La sensibilité des marchés d'actions a trouvé une illustration jeudi lorsque les marchés d'actions ont accusé une perte de plus de 1% dans les instants qui ont suivi une déclaration du chef de file démocrate à la Chambre des représentants Harry Reid. Ce dernier a dit penser qu'il était peu probable qu'un accord soit trouvé avant la fin de l'année.

Aux valeurs, Barnes & Noble a bondi de 4,32% après l'annonce de l'éditeur britannique Pearson qui a dit vouloir réaliser un investissement stratégique dans sa filiale Nook Media.

L'action magicJack VocalTec s'est quant à elle envolée de 10,25% après des prévisions jugées encourageantes de la part du fournisseur de services vocaux sur internet.

Edward Krudy, Nicolas Delame pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant