Wall Street: séance de stagnation absolue à la veille du NFP

le
0

(CercleFinance.com) - Wall Street termine à l'équilibre à l'issue d'une séance de pure 'camisole algorithmique' des indices US littéralement figés autour du point d'équilibre durant plus de 6 heures et demi.

Les score de clôture sont identiques à ceux affichés vers 17H30 puis à mi-séance: le Dow Jones et le 'S&P' affichent respectivement -0,02 et +0,02% après avoir oscillé entre +0,25 et -0,15% au maximum (le S&P500 n'est jamais sorti d'un corridor 2.160/2.168 ce jeudi).

Le Nasdaq s'en sort un peu mieux avec un 'gain' de +0,13% à 5.166: cette stagnation semble répondre à l'impératif de stabiliser les indices jusqu'à la publication demain des chiffres officiels de l'emploi (NFP).

Les indices US n'ont absolument réagi aux chiffres hebdomadaires du chômage outre-Atlantique font ressortir une hausse de +3.000 nouveaux inscrits (à 269.000, une 'stat' plutôt neutre), ni à la chute de -1,5% des commandes à l'industrie américaine (après -1,2% en juin), confirmant une tendance négative qui perdure depuis 15 mois.

Le 'S&P' a été soutenu par quelques poids lourds (Apple +06%, Microsoft +0,8%, Facebook +1,5%, Tesla +2,1%, Micron +3,5%). s de -12%.

De façon contre-intuitive, de nombreuses valeurs pétrolières ont reculé de -1,5% en moyenne (chesapeake, Anadaorko et Valero ont perdu -3%) alors que le baril de 'WTI' (+2,3%) a poursuivi son rebond jusque vers 41,75$.

Le Nasdaq a été plombé par Wall Street termine à l'équilibre à l'issue d'une séance de pure 'camisole algorithmique' des indices US littéralement figés autour du point d'équilibre durant plus de 6 heures et demi.

Les score de clôture sont identiques à ceux affichés vers 17H30 puis à mi-séance: le Dow Jones et le 'S&P' affichent respectivement -0,02 et +0,02% après avoir oscillé entre +0,25 et -0,15% au maximum (le S&P500 n'est jamais sorti d'un corridor 2.160/2.168 ce jeudi).

Le Nasdaq s'en sort un peu mieux avec un 'gain' de +0,13% à 5.166: cette stagnation semble répondre à l'impératif de stabiliser les indices jusqu'à la publication demain des chiffres officiels de l'emploi (NFP).

Les indices US n'ont absolument réagi aux chiffres hebdomadaires du chômage outre-Atlantique font ressortir une hausse de +3.000 nouveaux inscrits (à 269.000, une 'stat' plutôt neutre), ni à la chute de -1,5% des commandes à l'industrie américaine (après -1,2% en juin), confirmant une tendance négative qui perdure depuis 15 mois.

Le 'S&P' a été soutenu par quelques poids lourds (Apple +0,8%, Microsoft +1%, Facebook +1,5%, Tesla +2,1%, Micron +3,5%).

De façon contre-intuitive, de nombreuses valeurs pétrolières ont reculé de -1,5% en moyenne (chesapeake, Anadaorko et Valero ont perdu -3%) alors que le baril de 'WTI' (+2,3%) a poursuivi son rebond jusque vers 41,75$.

Le Nasdaq a été plombé par Tripadvisors qui a plongé de -8,5%, First Solar de -11,2%, CF Industries de -12%... et les 'biotechs' ont également reculé de -1% en moyenne.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant