Wall Street se reprend après un bon indicateur

le
0

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a repris des couleurs lundi en ouverture après la pire semaine qu'a connue le S&P 500 en plus de deux ans, les investisseurs saluant la remontée des cours des matières premières et les chiffres de la production manufacturière en novembre aux Etats-Unis.

Dans les premiers échanges, l'indice Dow Jones gagnait 82,68 points, soit 0,48%, à 17.363,51. Le Standard & Poor's 500, plus large, progresse de 0,62% à 2.014,66 et le Nasdaq Composite prend 0,54% à 4.678,87.

La production manufacturière a enregistré le mois dernier aux Etats-Unis sa plus forte progression en neuf mois, avec une hausse de 1,1% en novembre après +0,4% en octobre, montrent les données publiées lundi par la Réserve fédérale.

Le Brent a interrompu sa glissade, en gagnant 0,70% à 62,28 dollars alors que les cours ont chuté de près de 50% depuis leurs pics de juin.

Sur le marché des changes, le dollar est stable (-0,07%) comparé au yen et en légère progression (+0,16%) par rapport à un panier de devises de référence

Les gains restent toutefois limités sur les marchés, les traders étant attentifs à la prise d'otages dans un café à Sydney, en Australie, où un homme a fait brandir un drapeau noir portant des inscriptions blanches en arabe

Sur le plan sectoriel, l'indice de l'énergie affiche un rebond de 1,78% pour prendre la tête du compartiment des indices, suivi de celui de la finance, de l'industrie et de la consommation, qui gagnent entre 0,49 et 0,79%.

Aux valeurs, le titre Amazon, en hausse de 0,12%, ne semble pas pâtir de la grève de trois jours en Allemagne des employés de plusieurs entrepôts du géant américain du e-commerce qui exigent une revalorisation salariale.

Petsmart bondit de 4,62%. Le distributeur d'aliments pour animaux domestiques a annoncé dimanche un accord en vue de son acquisition par le fonds d'investissement BC Partners pour 8,7 milliards de dollars, la plus importante opération de LBO de l'année.

Les valeurs telles qu'Apple et Oracle tirent le secteur technologique en gagnant respectivement 1,39% et 4,10%.

(Claude Chendjou pour le service français, édité par Patrick Vignal)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant