Wall Street sans tendance, le Dow Jones monte, le Nasdaq baisse

le
0

Wall Street restait sans tendance jeudi, après une salve d'indicateurs américains généralement bons et malgré un pétrole en hausse: le Dow Jones prenait 0,42% mais le Nasdaq perdait 0,85%.

Vers 17H00 GMT, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average gagnait 80,95 points à 19.204,53 points alors que le Nasdaq, à dominante technologique, reculait de 45,44 points à 5.278,24 points. L'indice élargi S&P 500 concédait 0,22 point, soit 0,01%, à 2.198,59 points.

La contre-performance du Nasdaq s'expliquait, selon Gregori Volokhine de Meschaert, par une "réallocation d'actifs (...) vers les entreprises "qui vont être directement stimulées par le nouveau gouvernement".

Depuis l'élection de Donald Trump, les titres phares du secteur technologique comme Facebook (-2,88% à 115,01 dollars), Amazon (-0,65% à 745,66 dollars) ou la maison-mère de Google (Alphabet -1,52% à 764,05 dollars), qui avaient jusque là les faveurs des investisseurs, ont été délaissés.

En revanche, le secteur de l'énergie continuait de profiter de la hausse des cours du pétrole avec notamment les membres du Dow Jones: Chevron (+2,77% à 114,65 dollars et Exxon Mobil (+1,13% à 88,29 dollars).

Les cours du pétrole montaient, dépassant 50 dollars le baril, après avoir déjà bondi la veille suite à un accord sur une baisse de l'offre au sein de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

Sur le front des indicateurs, les inscriptions hebdomadaires au chômage ont augmenté de 17.000 pour atteindre leur plus haut niveau en près de 6 mois.

"Les effets saisonniers de la semaine de Thanksgiving sont délicats et le chiffre de cette semaine ne nous dit rien sur la tendance de fond des licenciements, qui sont à la baisse sur les derniers mois", a nuancé Ian Shepherdson de Pantheon dans une note.

Cela n'a guère semblé entamer l'optimisme des analystes à la veille de la publication des chiffres très attendus sur l'emploi américain pour le mois de novembre.

"Nous pensons que les chiffres de l'emploi vont montrer un sursaut après ce que nous considérons comme un chiffre en dessous de la tendance le mois dernier", a avancé Jim O'Sullivan de HFE dans une note, attribuant notamment cette contre-performance passée à l'ouragan Matthew qui avait alors paralysé une partie du pays.

- Guess chute -

Peu après l'ouverture, les investisseurs ont pris connaissance d'une augmentation plus forte que prévue de l'activité manufacturière en novembre, selon l'indice ISM, et d'un rebond des ventes de voitures au même mois.

Les dépenses de constructions sont ressorties proches des attentes, en hausse de 0,5% en octobre.

Parmi les autres valeurs, le distributeur Dollar General perdait 7,28% à 71,69 dollars après avoir publié un chiffre d'affaires et un bénéfice trimestriel en dessous des attentes, que le groupe attribue "à un environnement difficile pour le commerce de détail", selon un communiqué.

La marque d'habillement Guess chutait de 11,10% à 13,62 dollars après avoir fait part d'un bénéfice, d'un chiffre d'affaires et de prévisions plus faibles qu'attendu.

Le fabricant de filtres Clarcor prenait 16,79% à 82,30 dollars après l'annonce de son rachat par Parker Hannifin (+3,00% à 143,10 dollars)

Le marché obligataire reculait. Les rendements obligataires, toujours soutenus par la perspective d'un plan de relance aux Etats-Unis après l'élection de Donald Trump ont culminé à des plus hauts sur un an.

Vers 17H00, le rendement des bons du Trésor à 10 ans montait à 2,456%, contre 2,389% mercredi soir, et celui des bons à 30 ans à 3,125%, contre 3,042% précédemment.

lla/jld/pb


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant