Wall Street salue avec modération les chiffres de l'emploi

le , mis à jour à 23:22
1
 (Actualisé avec dollar, Treasuries, pétrole) 
    * La probabilité d'une hausse de taux en septembre recule 
    * Les indices dans le vert mais pas d'emballement 
    * Le pétrole bondit de près de 3% 
 
    par Chuck Mikolajczak 
    NEW YORK, 2 septembre (Reuters) - Wall Street a terminé 
vendredi en hausse, stimulée par la dernière statistique de 
l'emploi qui semble éloigner le spectre d'une remontée des taux 
d'intérêt dès ce mois-ci aux Etats-Unis. 
    L'économie américaine a créé nettement moins d'emplois que 
prévu au moins d'août après deux mois consécutifs de créations 
de postes soutenues et la croissance du salaire horaire moyen a 
ralenti.   
    L'enthousiasme de la Bourse de New York a cependant été 
modéré et elle a réduit ses gains après avoir entendu un des 
"faucons" de la Réserve fédérale dire que l'heure était venue de 
relever à nouveau les taux.   
    L'indice Dow Jones  .DJI  a finalement gagné 0,39% (72,66 
points) à 18.491,96 points. L'indice S&P-500  .SPX , plus large, 
a pris 0,42% à 2.179,98 points et le Nasdaq Composite  .IXIC  a 
progressé de 0,43% à 5.249,90 points. 
    Sur l'ensemble de la semaine, le Dow et le S&P-500 ont pris 
0,5% et le Nasdaq 0,6%. 
    Les traders des futures de taux ne croient plus guère à une 
hausse des taux lors de la prochaine réunion de la Fed les 20 et 
21 septembre - le baromètre FedWatch de CME Group ne donne 
qu'une maigre probabilité de 12%. Ils estiment en outre que la 
probabilité que la banque centrale relève les taux en décembre 
est à peine supérieure à celle qu'elle attende l'an prochain 
pour le faire.  
    Avant la statistique, les traders fixaient à 24% la 
probabilité d'une hausse des taux en septembre et à plus de 50% 
pour décembre. 
    "Ce n'est pas un chiffre contraignant pour la Fed et cela ne 
va pas lui forcer la main pour une hausse en septembre", dit 
Thomas Simons, analyste chez Jefferies.  
     
    LE DOLLAR FAIBLIT UN PEU 
    Le dollar a un peu faibli après la statistique de l'emploi 
tout en restant en territoire positif face à un panier de 
devises de référence dont l'euro, pratiquement stable autour de 
1,1152 dollar.  .DXY   EUR= . 
    Sur le front obligataire, les rendements des Treasuries à 
échéance longue ont grimpé, celui des notes à 30 ans atteignant 
un pic d'une semaine à 2,29%.  US30YT=RR . 
    Du côté du pétrole, le brut léger américain (West Texas 
Intermediate, WTI)  CLc1  a gagné près de 3%, les chiffres de 
l'emploi risquant de peser sur le dollar en faisant reculer la 
probabilité d'une hausse des taux dès ce mois-ci. 
    Par ailleurs, le déficit commercial des Etats-Unis a diminué 
plus que prévu en juillet avec des exportations au plus haut 
depuis 10 mois, ce qui semble montrer que la croissance 
économique s'est accélérée au début du troisième trimestre. 
  
    Aux valeurs, le spécialiste des semi-conducteurs Broadcom 
 AVGO.O  a cédé 2,37% après avoir fait état d'un chiffre 
d'affaires en stagnation sur son principal segment. 
    Smith & Wesson  SWHC.O  a perdu 6,1% après un abaissement de 
recommandation. 
    Apple  AAPL.O  a gagné près de 1%. Le gouvernement de 
coalition irlandais est convenu vendredi, grâce au soutien des 
membres indépendants du cabinet, de faire appel de la décision 
de la Commission européenne de réclamer au géant américain le 
remboursement à l'Irlande de 13 milliards d'euros d'arriérés 
d'impôt.   
 
 (Patrick Vignal pour le service français) 
  
 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ccondem1 le lundi 5 sept 2016 à 12:30

    ... de mauvais chiffres !