Wall Street reste insensible au compromis fiscal

le
0
Les investisseurs sont rassurés par le compromis entre le président Obama et les républicains sur la fiscalité, et profitent d'une accalmie sur le front des dettes souveraines en zone euro. » Impôts: Obama accepte un compromis

Les marchés d'actions américains éont clôturé à l'équilibre ce mardi malgré le compromis fiscal entre Obama et les Républicains. Le Dow Jones perd 0,05% à 11.356 points, le Nasdaq gagne 0,14% à 2598 points et le S&P500 avance de 0,06% à 1224 points. Lundi, Wall Street avait terminé la séance proche de l'équilibre.

Les marchés américains sont donc finalement restés insensibles à l'accord conclu lundi soir entre le président américain Barack Obama et les républicains sur les moyens de proroger les baisses d'impôt décidées sous son prédécesseur George Bush, qui arrivaient à expiration à la fin de l'année. Initialement, Obama souhaitait placer sous condition de revenus ces abattements fiscaux, les réservant aux foyers gagnant moins de 250.000 dollars par an et aux personnes seules gagnant moins de 200.000 dollars par an.

Aux termes du compromis passé, l'ensemble des baisses d'impôts décidées par George W. Bush seront prolongées pour deux ans - y co

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant