Wall Street reste calme avant les chiffres de l'emploi aux USA

le
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a terminé jeudi proche de l'équilibre dans un climat de prudence à la veille de la publication des chiffres mensuels de l'emploi aux Etats-Unis qui pourraient faire pencher un peu plus la balance en faveur d'une nouvelle hausse des taux avant la fin de l'année.

L'indice Dow Jones a perdu 12,53 points, soit 0,07%, à 18.268,50 points. Le Standard & Poor's 500, plus large, a gagné 0,05% à 2.160,77 points et le Nasdaq Composite a cédé 0,17% à 5.306,85 points.

En attendant la statistique de vendredi, le marché a appris jeudi en séance que le nombre d'inscriptions au chômage avait encore diminué la semaine dernière.

Si les chiffres mensuels sont bons, les investisseurs seront renforcés dans leur conviction que la banque centrale américaine procédera bientôt à un resserrement monétaire.

De plus en plus de responsables de la Fed appellent à un relèvement rapide des taux, estimant que le taux de chômage et l'inflation se rapprochent de leurs objectifs.

La banque centrale est susceptible d'attendre sa réunion de décembre avant d'agir, celle du mois prochain ayant lieu seulement quelques jours avant l'élection présidentielle du 8 novembre.

"Le moteur de Wall Street en ce moment est un ajustement des valeurs dans la perspective d'une action prochaine de la Fed", explique Bill Merz, responsable de la stratégie d'investissement chez U.S. Bank Wealth Management.

Les traders parient sur une probabilité de 64% pour une hausse en décembre, contre 60% avant la publication du chiffre des inscriptions au chômage, selon le baromètre FedWatch de CME Group.

Du côté des valeurs, Wal-Mart a perdu 3,2% après avoir légèrement abaissé ses prévisions de bénéfices pour les deux prochains exercices fiscaux en raison de ses investissements dans le commerce en ligne. Le premier distributeur mondial a également prévenu que le rythme des ouvertures de magasins allait ralentir.

Twitter a chuté de plus de 20% à la suite de l'annonce par le site Recode que Google ne soumettrait pas d'offre pour racheter le racheter et qu'Apple ne serait probablement pas intéressé non plus.

Yum Brands (-1,3%) a annoncé une baisse inattendue du chiffre d'affaires de sa branche chinoise, avant sa scission, évoquant l'impact du rejet par un tribunal international des revendications de Pékin en mer de Chine méridionale sur la fréquentation de ses restaurants.

Tesla a cédé 3,6% après un abaissement par Goldman Sachs de sa recommandation sur le titre.

(Chuck Mikolajczak; Patrick Vignal pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant