Wall Street: repli très limité malgré des stats décevantes.

le
0

(CercleFinance.com) - Wall Street consolide, mais cela ne va pas bien loin: le Dow Jones efface à peine la moitié de ses gains de la veille (-0,11%) et reste au contact des 18.000 (à 17.985Pts), idem pour le 'S&P' qui s'effrite de -0,18% à 2.155,5Pts et le Nasdaq lâche au pire -0,32%.

Rien à voir avec les -1% perdus par les places européennes... à moins que justement que ces ventes appuyées n'aient permis de dégager le cash nécessaire pour soutenir les indices US.

Une fois de plus, Wall Street digère avec une aisance déconcertante un chiffre qui vient jeter une nouvelle ombre sur la croissance américaine: selon le Département du Commerce US, les stocks des grossistes ont gonflé de +0,6% en avril, après +0,2% en mars, alors que le consensus tablait sur une décrue vers +0,1%. Ce chiffre traduit un accroissement des invendus et équivaut à un signal négatif concernant la consommation.

L'inquiétude à ce sujet impacte bien plus nettement les marchés obligataires: les T-Bonds US enfoncent le palier technique des 1,7% pour se rapprocher des 1,675% (un plancher a été inscrit à 1,66%) et le '30 ans' s'enfonce sous 2,5%.

Parmi les titres qui ont pesé sur la tendance, on retrouvait quelques valeurs du secteur de l'énergie (Conoco Philips -1,9%, Halliburton ou N.al Oilwell -1,7%) et des banques (comme Wells Fargo -1,7%, Bank of America -1,6%, Citigroup et Regions Financial -1,2%, Goldman Sachs -1%).

Le Nasdaq subissait la chute de Tesla -2,6%, Vodafone -2,3%, Vertex -2,2%, Regeneron -2%, Gilead -1,9%, Mylan -1,6%.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant