Wall Street: repli endigué avec l'envol des pétrolières.

le
0

(CercleFinance.com) - Pas question pour Wall Street de finir dans le rouge quand tous les indices européens ont terminé dans le vert, enchainant une cinquième hausse consécutive : après avoir consolidé durant les trois quarts de la séance, un 'petit coup d'algos' au cours de la dernière heure et l'affaire était pliée.

Tous les indices américains sont passés de -0,1% en moyenne à la mi-séance à +0,2% pour le Dow Jones, +0,3% pour le 'S&P' et +0,4% pour le Nasdaq. Est-il besoin de préciser que tous les indices ont clôturé au plus haut du jour alors qu'aucun catalyseur ne justifiait une telle issue ?

Mais à l'évidence, le tableau plutôt sombre brossé par la Fed dans son 'Beige Book' (sa feuille de route) a rassuré: pas de croissance en janvier/février dans aucune des 12 régions sous revue, des salaires qui stagnent sauf dans quelques secteurs où la main d'oeuvre qualifiée semble faire défaut, une consommation atone... tout ceci agrégé a débouché sur la conclusion que les taux ne remonteront pas de sitôt, et en tous cas, pas avant juin prochain.

La 'bonne nouvelle du jour' -qui a laissé Wall Street de marbre durant plus de six heures-, c'est l'enquête mensuelle d'ADP sur l'emploi dans le secteur privé aux Etats-Unis : elle a recensé la création de 214.000 nouveaux postes le mois dernier -au lieu de 185.000 anticipés- après 193.000 en janvier.

Cela a représenté une progression de +10% par rapport à janvier et de +16% par rapport aux anticipations... mais contrairement au rebond marginal de l'ISM manufacturier la veille, cela n'a pas provoqué de vague d'euphorie à Wall Street.

Les opérateurs auraient-ils épuisé d'un coup leur quota d'exubérance irrationnelle ?

Symétriquement, les mauvaises nouvelles n'ont plus d'emprise sur les cours du pétrole puisque les 10,4 millions de barils supplémentaires de 'brut' ajoutés aux stocks hebdomadaires n'ont pas fait plier le 'WTI' (+1,6% à 34,65 dollars sur le NYMEX).

Le 'S&P' a été clairement soutenu par le secteur pétrolier et minier avec le conglomérat Freeport Mc Moran +15%, Marathon Oil +14,5%, Murphy Oil et Devon +12%, Range Resources et Southwest +10,6%, Apache +8,7%, Noble et Anadarko +6,4%, Conoco Philips et Hess +6%, Oneok +5,5%, Cimarex +4,5%.

Le Dow Jones a été soutenu par Exxon Mobil, leader avec +1,8%.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant