Wall Street recule sur fond de craintes pour la croissance

le
0
WALL STREET OUVRE EN BAISSE
WALL STREET OUVRE EN BAISSE

(Reuters) - La Bourse de New York a ouvert lundi en léger repli au lendemain de la publication d'un indicateur chinois ravivant la crainte d'un ralentissement de la croissance mondiale.

Les chiffres du commerce extérieur chinois publiés dimanche ont largement déçu les attentes des économistes, confortant l'idée que les autorités devront stimuler davantage la demande intérieure pour compenser le déclin des exportations.

Autre motif d'inquiétude pour les marchés, l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a encore abaissé ses prévisions de croissance économique mondiale pour 2015 et 2016 en raison de l'affaiblissement des économies émergentes et du commerce mondial.

Dans ce contexte, les marchés se cherchent une tendance et des prises de bénéfices se profilent, expliquent des traders.

L'indice Dow Jones perd 83,84 points peu après l'ouverture, soit 0,47%, à 17.826,49. Le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,42% à 2.090,36 et le Nasdaq Composite cède 0,48% à 5.122,651.

Les investisseurs réagissent aux derniers résultats trimestriels dans un marché qui reste animé par une forte activité dans le domaine des fusions et acquisitions.

L'opérateur de voyages en ligne Priceline Group perd 5,5% à 1.369 dollars dans les premiers échanges après avoir révisé à la baisse sa prévision de bénéfice au quatrième trimestre en raison de la vigueur du dollar.

Apache grimpe d'environ 10% à 52,66 dollars. Le groupe pétrolier et gazier a rejeté une approche d'un acheteur potentiel non identifié et a fait appel aux services de Goldman Sachs pour préparer sa défense, a rapporté dimanche l'agence Bloomberg, citant des sources proches du dossier.

Toujours contre la tendance, Plum Creek Timber bondit de plus de 15% après l'annonce de son rachat par le numéro un américain de l'exploitation forestière, Weyerhaeuser (-2,6%).

Wall Street reste sur six progressions hebdomadaires d'affilée. Elle a fini vendredi sans grand changement, partagée entre la hausse des valeurs financières et le repli de plusieurs autres secteurs en réaction à la publication de chiffres de l'emploi meilleurs qu'attendu, qui ouvrent la voie à une hausse des taux de la Réserve fédérale en décembre.

Les prochaines séances devraient être animées notamment par les résultats de nombreuses enseignes de la grande distribution, ce qui pourrait permettre au secteur de la consommation de refaire son retard sur celui des hautes technologies, en vedette ces derniers mois.

(Abhiram Nandakumar; Patrick Vignal pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant