Wall Street recule, la Chine et Wal-Mart pèsent

le , mis à jour à 22:29
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé mardi en légère baisse, pénalisée par la rechute des marchés chinois ainsi que par les résultats décevants de Wal-Mart.

Le Dow Jones a perdu 33,84 points, soit 0,19%, à 17.511,34 points. Le Standard & Poor's 500, plus large, a reculé de 0,26% à 2.096,92 points et le Nasdaq Composite a cédé 0,64% à 5.059,35 points.

Après trois séances consécutives de hausse, la Bourse de Shanghai a replongé mardi de plus de 6% et le yuan a reflué face au dollar, ravivant les inquiétudes sur une éventuelle volonté de Pékin d'accentuer la dépréciation de la monnaie chinoise en dépit des affirmations de la banque centrale écartant une telle perspective.

Le regain d'inquiétude concernant le ralentissement de l'économie chinoise pèse toujours sur les cours du pétrole et des ressources de base, notamment les métaux industriels.

Le brut léger américain a cependant rebondi mardi, soutenu par des anticipations d'une baisse des stocks de brut aux Etats-Unis et par des couvertures de positions à l'approche de l'expiration, jeudi, du contrat mensuel en cours.

Sur le plan intérieur, à la veille de la publication du compte-rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale, les chiffres encourageants des mises en chantier de juillet publiés mardi par le département du Commerce peuvent alimenter les anticipations d'un relèvement des taux dès le mois prochain par la Fed.

LE DOLLAR GRIMPE

Aux valeurs, le distributeur Wal-Mart a cédé 3,38% dans des volumes importants après avoir abaissé ses prévisions annuelles et livré des résultats trimestriels inférieurs aux attentes.

Le marché a salué en revanche les résultats supérieurs aux attentes du spécialiste du bricolage Home Depot, dont l'action gagne 2,6%, plus forte progression au sein du Dow Jones.

Les annonces de fusions et acquisitions animent également le marché.

Le groupe industriel diversifié NN a vu son titre bondir de plus de 7% au lendemain de l'annonce du rachat du spécialiste des instruments de chirurgie orthopédique Precision Engineered Products.

L'action de National Penn Bancshares, qui va être repris par le groupe canadien BB&T, a gagné plus de 16%.

Sur le marché des changes, le dollar a profité de l'indicateur immobilier plaidant pour une hausse des taux dès le mois de septembre. L'euro a ainsi perdu 0,4% face au billet vert, autour de 1,1034 dollar.

Sur le front de la dette, dans l'attente des "minutes" de la Fed, les rendements des Treasuries ont grimpé, celui du papier à 10 ans passant de 2,17 à 2,19% après la publication des chiffres des mises en chantier.

Une inflation trop basse pourrait inciter la Fed à ne pas relever les taux trop précipitamment. Dans ce contexte, l'indice des prix à la consommation pour le mois de juillet qui sera publié mercredi (12h30 GMT) sera examiné avec le plus grand soin par les acteurs des marchés.

(Rodrigo Campos; Patrick Vignal pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant