Wall Street: record absolu pour le Russel-2000.

le
0

(CercleFinance.com) - Le Dow Jones (+0,2% à 18.900) aligne une huitième séance de hausse sur une série de neuf, mais l'exploit est réalisé par le Russel-2000 qui matérialise un 10/10 à la hausse !

L'indice des small et mid-caps (+0,6% à 1.310) établit un nouveau record historique absolu (1.313 en intraday), au-delà de son record de juillet 2015 (1.300).

Le S&P500 (+0,5%) finit près des plus hauts du jour à 2.187 et le Nasdaq (+0,75% contre +0,2% en début de séance) finit à 5.234, c'est-à-dire à 0,2% de son record absolu des 5.243 du 21 septembre, une résistance majeure a priori.

Il s'agissait également de la deuxième meilleure clôture historique pour les 'technos/valeurs de croissance'.

Les marchés ont accueilli avec sérénité la confirmation par Janet Yellen qu'une hausse de taux est imminente... et qu'elle est déterminée à exercer son mandat jusqu'à son terme (janvier 2018).

Si elle n'avait rien dit sur les taux ce jeudi, les marchés auraient fait naturellement le pari de la hausse mi-décembre au vu de la déferlante de statistiques qui ont été publiées aux Etats-Unis à 14h30.

Ce sont des chiffres 'forts', parfois surprenants, qui alimentent une nouvelle tension des taux d'intérêt depuis 14h30 (+5 points à 2,29%, le pire niveau de l'année sur le '10 ans' américain, le '30 ans' grimpant vers 2,98%).

Wall Street se retrouve confronté à une brusque poussée de l'inflation aux Etats-Unis en octobre: le CPI fait un bond de +0,4% (dont +0,2% pour les prix des carburants) et atteint +1,6% en rythme annuel (donnée brute), mais aussi et surtout +2,1% en 'core' (hors alimentation et énergie).

Les chiffres des mises en chantier de logements neufs créent également une vive émotion avec une envolée historique de +25,5% au mois d'octobre (du jamais vu depuis neuf ans), ce qui semble traduire un véritable emballement.

Une bonne partie de la hausse est due à un invraisemblable 'rattrapage' de +75,5% dans le secteur des 'condos' (immeubles résidentiels, logements en copropriété).

C'est beaucoup plus calme du côté des permis de construire avec seulement +0,3%.

L'indice Philly Fed ressort à +7,6, (un chiffre robuste), les inscriptions hebdomadaires au chômage plongent de -19.000 à 235.000, plus faible total depuis... 1973 (la moyenne sur un mois recule de -6.500 à 253.500, ce qui confirme un niveau statistiquement plancher).

Le dollar réagit peu mais se renforce doucement avec un nouveau zénith à 1,0630/euro.

L'or poursuit sa glissade vers 1.212 dollars, le pétrole rechute vers 44,9 dollars, alors que des doutes émergent concernant l'accord sur une réduction des quotas de production à Doha, adoptée dans son principe mais dépourvue de toute modalité d'application.

Les valeurs pétrolières ont consolidé de façon modérée (-1% en moyenne), Noble a chuté de -3,4%, Southwest Energy de -4%, Devon de -2,6%, Apache de -1,8%.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant