Wall Street rebondit à l'ouverture en attendant la Fed

le
0

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a ouvert mercredi en hausse après trois jours consécutifs dans le rouge, soutenue par des anticipations sur le communiqué de politique monétaire de la Réserve fédérale.

Dans les premiers échanges, l'indice Dow Jones gagne 80,57 points, soit 0,47%, à 17.149,44. Le Standard & Poor's 500, plus large, progresse de 0,50% à 1.982,54 et le Nasdaq Composite prend 0,20% à 4.556,87.

Certains traders pensent que le plongeon du pétrole, qui a tiré vers le bas les anticipations d'inflation, et la crise financière russe pourraient inciter la Fed à tenir un discours plus prudent.

La banque centrale américaine dit jusqu'à présent que les taux d'intérêt resteront à leurs niveaux actuels, historiquement bas, pendant une "période considérable".

"S'il n'y a pas de changement de langage, ce serait une surprise", estime Peter Cardillo, chef économiste chez Rockwell Global Capital.

Le communiqué de la Fed sera publié à 20h00.

Les prix à la consommation aux Etats-Unis ont subi en novembre leur plus fort repli (-0,3%) depuis près de six ans, en raison notamment de la chute des prix de l'essence.

Le rouble, qui a perdu plus de 50% de sa valeur depuis le début de l'année, reprenait 3,92% face au dollar à 64,80 vers 15h30, bien que le ministère des Finances ait commencé à vendre des devises étrangères prélevées sur ses réserves.

Le dollar, de son côté, reprend un peu de terrain par rapport au yen (+0,66%) et un panier de devises de référence (+0,18%).

Sur le front du pétrole, le Brent de mer du Nord perd encore 0,60%, autour de 59,60 dollars le baril.

Sur le plan sectoriel, l'énergie et la finance sont en tête des hausses des indices du S&P avec un gain de près de 1%. Seul l'indice de l'industrie affiche une perte (-0,28%) après sa forte progression de la veille.

Aux valeurs, FedEx chute de 3% après avoir fait état d'un bénéfice trimestriel en hausse de 23% mais légèrement inférieur aux attentes, porté par les envois de colis aux Etats-Unis et la hausse en volume des exportations à l'international.

American Apparel bondit de 12,10% après avoir annoncé le limogeage de son fondateur et ancien directeur général Dov Charney, suspendu depuis des mois après des accusations de harcèlement sexuel.

Dans le compartiment des petites valeurs, Volcano s'envole de 55,30% après le rachat par Philips de l'équipementier médical américain pour 1,2 milliard de dollars (961 millions d'euros).

(Claude Chendjou pour le service français; édité par Patrick Vignal)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant