Wall Street: rebond d'avant FED, résultats d'Apple conformes

le
0

(CercleFinance.com) - Les pertes de lundi sont largement effacées à Wall Street où le Dow Jones s'envole de +1,77%, le 'S&P' de +1,43% tandis que le Nasdaq affiche +1,1%... mais les écarts les plus spectaculaires sont à rechercher du côté du Russel-2000 (+2,07%) et surtout du Dow Transport avec +2,45%.

Ce n'était pas gagné d'avance mais les places européennes avaient largement ouvert la voie en grimpant de +1%, après avoir effacé 2% de pertes initiales (un authentique exploit).

Le pétrole avait bien aidé en rebondissant de +3% à 31,3$ sur le NYMEX mais beaucoup de commentateurs évoquaient la résurgence d'une communication ultra 'dovish' de la FED (le communiqué final du FOMC est attendu demain vers 20H) qui devrait renouer avec une approche très 'market friendly'.

Elle devrait prendre en compte les récents signaux négatifs sur la croissance et repousser la date de nouvelles hausses de taux cette année.

Les chiffres du jour furent encourageants aux Etats Unis, avec une hausse de +6% en rythme annuel du prix des logements (indice Case-Shiller) suivie de la publication d'une hausse de l'indice de confiance 'Conference Board' des ménages américains (de 96,3 vers 98,1).

Pas de déception non plus avec l'estimation 'flash' du PMI composite de l'activité US dans le secteur privé : elle ne ralentit que modérément en ce mois de janvier, à 53,7 contre 54 en décembre 2015.

Parmi les titres les plus ramassés au sein du Nasdaq, on notait Qualcomm +2%, Netapp et Sandisk +3,8%, Seagate +5,1%.

Les valeurs du secteur énergie ont inversé la vapeur à la hausse: Williams +11,5%, Range Resource +10%, Consol +9,3%, Chesapeake +8%, Cimarex +7,6%, EOG +6,9%, Anadarko et Diamond +6,8%, Freeport Mc Moran +6,6%, Cabot oïl +5,6%, Kinder Morgan +5,5%, Murphy Oil +5,4%, Chevron +5%.

A noter également quelques belle reprises sur des 'industrielles cycliques' comme Alcoa (+5%), et '3M' (+5,2%%).

Le point d'orgue de la séance, ce fut la publication des trimestriels d'Apple qui sont décevants mais pas vraiment sanctionnés, grâce à un bénéfice de 3,28$ par titre au lieu de 3,23$ (soit 18Mds$ de profit net), ce qui compense la relative faiblesse du chiffre d'affaires qui s'élève à 75,9Mds$ contre 76,54 (dont 51,64Mds$ rien que pour les i-Phones).

Apple revendique la vente de 16,1Mns d'Ipad contre 17,9 anticipé et de 74,8 millions d'I-Phones contre 75,5Mns estimé (mais avec une marge par appareil un peu supérieure aux estimations).

Enfin, Apple finit l'année 2015 avec 216Mds$ de liquidités en réserve, record absolu pour une entreprise cotée: le titre restait stationnaire en échanges électroniques, autour de 100 à 100,5$.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant