Wall Street réalise sa meilleure semaine de l'année

le , mis à jour à 23:56
0
    * Perte de 0,13% pour le Dow, S&P inchangé, gain de 0,38% 
pour le Nasdaq 
    * Gains hebdomadaires de 2,6% pour le Dow, de 2,8% pour le 
S&P, de 3,8% pour le Nasdaq 
    * Le sterling en hausse après l'annonce d'un compromis entre 
Londres et Bruxelles 
 
 (Actualisé avec des précisions, éléments de change et 
obligataires) 
    par Abhiram Nandakumar et Lewis Krauskopf 
    NEW YORK, 19 février (Reuters) - Wall Street est parvenue à 
terminer sans grand changement vendredi, en dépit d'une nouvelle 
glissade des cours pétroliers, de résultats décevants dans le 
secteur de la distribution et d'une statistique d'inflation qui 
plaide pour une poursuite du cycle de remontée des taux 
d'intérêt aux Etats-Unis. 
    Pour autant, les trois grands indices ont réalisé leur 
meilleure semaine depuis le début de l'année. 
    Les futures pétroliers ont eux cédé autour de 3,7%, en 
raison d'une hausse record des stocks de brut américains. 
    La hausse des prix de détail hors produits alimentaire et 
énergie a été en janvier aux Etats-Unis la plus forte depuis 
quatre ans et demi en raison notamment de l'augmentation des 
loyers et des frais de santé.    
    Cette statistique "montre que la hausse des pressions 
inflationnistes internes ne permettra pas à la Fed de laisser 
encore très longtemps des taux d'intérêt proches de zéro", a dit 
Steve Murphy (Capital Economics). 
    C'est également le sentiment du marché obligataire, qui a vu 
une hausse des rendements des échéances les plus courtes des 
Treasuries. En revanche, le rendement du 30 ans a touché son 
niveau le plus bas en une semaine, le titre ayant statut de 
valeur refuge face au marasme pétrolier et à la performance en 
demi-teinte de Wall Street. 
    "Certains de ces résultats qu'on a eus ces derniers jours du 
côté des distributeurs n'inspirent pas particulièrement 
confiance", a observé de son côté Walter Todd (Greenwood Capital 
Associates). 
     L'indice Dow Jones  .DJI  a cédé 21,44 points (0,13%) à 
16.391,99 points. Le S&P-500  .SPX , plus large, a laissé 0,05 
point à 1.917,78. Le Nasdaq Composite  .IXIC  a gagné 16,89 
points (0,38%) à 4.504,43. 
    Sur l'ensemble de la semaine, le Dow a progressé de 2,6%, le 
S&P-500 de 2,8% et le Nasdaq Composite de 3,8%, à la faveur des 
gains copieux enregistrés mardi et mercredi.  
    Le Nasdaq a réalisé sa meilleure semaine depuis juillet mais 
le S&P-500 est en recul de 6,2% depuis le début de l'année, 
plombé par le marasme pétrolier et par les craintes d'un 
ralentissement économique mondial dans le sillage de la Chine. 
    Aux valeurs, Applied Materials  AMAT.O , en gagnant plus de 
7%, a permis au Nasdaq de finir sur un gain modeste.  
    Le premier équipementier mondial des semi-conducteurs, a 
publié jeudi des résultats en baisse mais meilleurs qu'attendu 
et a impressionné avec ses prévisions pour le trimestre en 
cours.   
    Le secteur des valeurs de consommation des produits n'étant 
pas de première nécessité  .SPLRCD , en recul durant une bonne 
partie de la séance, a finalement gagné 0,33%. 
    Et ce en dépit des résultats jugés médiocres de la chaîne de 
grands magasins Nordstrom  JWN.N  (-6,73%) et de la société de 
confection de vêtements de sport VF Corp  VFC.N  (-4,4%).  
    Wal-Mart Stores  WMT.N  avait pareillement pesé sur Wall 
Street jeudi.    
    On compte 1.549 baisses contre 1.492 hausses sur le Nyse et 
1.540 hausses pour 1.238 baisses sur le Nasdaq. Le volume a été 
de quelque 7,6 milliards de titres échangés, bien en deçà de la 
moyenne quotidienne de l'ordre de 9,3 milliards des 20 dernières 
séances, selon des données de Thomson Reuters. 
    Sur le marché des changes, le sterling a conservé ses gains 
contre le dollar dans un marché nerveux après que le président 
du Conseil européen Donald Tusk eut annoncé vendredi soir qu'un 
accord sur le maintien du Royaume-Uni au sein de l'Union 
européenne avait obtenu le soutien unanime des 28 chefs d'Etat 
et de gouvernement de l'UE.  ID:nL8N15Y0A1  
    Le sterling prenait 0,4% à 1,4387 dollar vendredi soir 
 GBP= , tandis que l'euro perdait 0,1% à 77,36 pence  EURGBP= .  
  
     
 
 (Wilfrid Exbrayat pour le service français) 
  
 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant