Wall Street progresse avec les stats industrielles et la Grèce

le
2
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

par Edward Krudy

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a entamé le mois de février avec une franche hausse, poursuivant ainsi sur sa lancée de janvier, à la faveur d'indicateurs relatifs au secteur manufacturier jugés favorables et de la perspective de voir la Grèce enfin parvenir à un accord avec ses créanciers privés sur la restructuration de sa dette.

L'indice Dow Jones des 30 industrielles a gagné 0,66%, soit 83,55 points, à 12.716,46. Le S&P-500, plus large, a pris 11,67 points, soit 0,89%, à 1.324,08. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 34,43 points (+1,22%) à 2.848,77.

En janvier, le S&P 500, indice de référence des gérants de fonds, a progressé de 4,4%, le Dow Jones de 3,4% et le Nasdaq Composite de 8%. Il s'est agi de la meilleure performance mensuelle de Wall Street depuis octobre 2011.

Aux Etats-Unis, l'indice manufacturier ISM a atteint en janvier son plus haut niveau depuis le mois de juin.

En Chine, le secteur industriel a connu une croissance modeste en janvier, alors que les économistes avaient anticipé une contraction, alimentant l'espoir d'éviter un atterrissage brutal de la deuxième puissance économique mondiale.

En Allemagne, l'activité manufacturière a renoué avec la croissance en janvier, pour la première fois en quatre mois, selon les données Markit.

Cet optimisme sur l'économie mondiale a porté les valeurs industrielles, financières et celles liées aux matières premières, les indices sectoriels S&P de ces compartiments ayant progressé entre 1% et 2%.

L'action Caterpillar, géant des engins de chantiers et autres équipements miniers très exposé à l'industrie mondiale, a gagné 1,28% à 110,52 dollars.

"Les statistiques ne sont pas mauvaises, la tendance voulant que tout se passe bien se poursuit", a déclaré Brian Battle, vice-président du trading chez Performance Trust Capital Partners.

La perspective d'un accord sur la Grèce dès cette semaine, aux dires de banquiers et de responsables politiques, a soutenu le sentiment des investisseurs.

Comme leurs homologues européennes, les bancaires ont bénéficié de cette perspective, l'action Bank of America avançant de 3,23% à 7,36 dollars et le titre Citigroup de 2,86% à 31,60 dollars.

Après la hausse du mois de janvier, certains analystes techniques voient le cycle de hausse actuel se heurter à la barre des 1.350 points pour le S&P 500.

"Je suis content de détenir des actions mais plutôt à un horizon d'un an", a déclaré John Manley (Wells Fargo Fund Management).

L'action Amazon.com a chuté de 7,7% à 179,46 dollars. Le premier distributeur en ligne mondial a déclaré qu'il pourrait annoncer une perte au premier trimestre 2012, le groupe continuant à investir massivement pour se développer et mettre sur pied de nouvelles affaires.

Le titre Whirlpool a bondi de 13,48 dollars après avoir livré des perspectives jugées optimistes.

D'après des données Thomson Reuters, sur les 228 entreprises ayant publié des résultats, 61% ont dépassé les attentes, un niveau inférieur au ratio de 70% qui a caractérisé les derniers trimestres.

Benoit Van Overstraeten pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • zoila5 le mercredi 1 fév 2012 à 23:30

    "Officiellement, les marchés saluent l'accord imminent sur le refinancement de la dette grecque (cela fait 15 jours que cet accord est salué chaque soir comme 'imminent', les marchés ne sanctionnant jamais le fait que la promesse soit démentie chaque matin depuis le 15 janvier)."

  • wanda6 le mercredi 1 fév 2012 à 23:21

    progresse avec future Q3