Wall Street pourrait être soutenue par des achats ciblés

le
0
DES ACHATS CIBLÉS POURRAIENT SOUTENIR WALL STREET LA SEMAINE PROCHAINE
DES ACHATS CIBLÉS POURRAIENT SOUTENIR WALL STREET LA SEMAINE PROCHAINE

par Caroline Valetkevitch

NEW YORK (Reuters) - Les gérants de portefeuilles, qui procèderont la semaine prochaine à leurs habituels ajustements de fin de mois, pourraient en profiter pour faire des achats ciblés.

L'indice Standard & Poor's est en hausse de 11,1% depuis le début de l'année, après un gain de 11,2% au quatrième trimestre 2011.

Le S&P 500 a perdu du terrain cette semaine, cédant 0,5% après cinq semaines de hausse d'affilée. C'est seulement sa deuxième semaine dans le rouge depuis le début de l'année.

L'essentiel des gains du trimestre tient aux signes d'amélioration de la situation économique, surtout sur le front de l'emploi, ce dernier étant jusqu'alors à la traîne de la reprise.

Ces achats de dernière minute viendront sans doute des fonds spéculatifs en particulier, dit Phil Orlando (Federal Global Investment Management).

Ces fonds, en gros, ne croyaient pas à la reprise et se tenaient à l'écart du marché, explique-t-il. "Mais nous voilà avec un premier trimestre qui pourrait bien être le meilleur premier trimestre depuis 1998; ça fait un gros gain à rattraper", dit-il.

Une prise de conscience qui ne serait pas limitée aux hedge funds mais concernerait également les investisseurs individuels, qui ont jusqu'alors choisi la sécurité du marché obligataire et d'autres actifs à revenu fixe. "Ils en viennent à réaliser que la flambée des rendements leur a causé une belle perte en capital", dit Orlando.

Si le S&P dégage une hausse de 11,1% au premier trimestre, ce sera sa meilleure performance trimestrielle depuis le deuxième trimestre 2009.

En comparaison, le rendement de la note du Trésor US à 10 ans a gagné près de 36 points de base. Si ce gain-là est aussi confirmé, ce sera la première hausse trimestrielle du rendement à 10 ans en un an.

Une bordée d'indicateurs viendra la semaine prochaine donner un plus ample aperçu de la teneur réelle de la reprise économique des Etats-Unis.

"En clair, la situation économique s'améliore et même si l'inflation tend à monter, il n'y a aucune menace de voir les bénéfices des entreprises s'évaporer", commente Peter Cardillo (Rockwell Global Capital). "Pour moi, il y aura un rally".

Sectoriellement, les financières et les technologiques ont réalisé les gains les plus importants du trimestre, de 21% et de 19,9% respectivement.

Néanmoins, les valeurs de l'énergie, des cycliques qui tendent à progresser avec les secteurs ci-dessus, n'affichent qu'un gain de 4%.

A l'opposé, les services aux collectivités ont perdu 3,9% et les biens de grande consommation ont cédé 3,7%.

Dans la mesure où le S&P a vivement progressé ce trimestre, certains stratèges s'attendent toutefois à une recomposition des portefeuilles passant par un allègement de la section actions, au profit des instruments à taux fixe, comme les obligations.

Wilfrid Exbrayat pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant