Wall Street plombée par la chute des Bourses chinoises

le , mis à jour à 23:30
0

* Le Dow Jones perd 0,73%, le S&P 500 0,58% et le Nasdaq 0,96% * La chute des marchés actions chinois a plombé les valeurs liées aux matièrs premières * Dans le secteur pharmaceutique, le titre Mylan a chuté de 14,5% après que Teva, optant pour Allergan, a renoncé à l'acheter (Actualisé avec d'autres actifs financiers) par Noel Randewich NEW YORK, 27 juillet (Reuters) - La Bourse de New York a fini en baisse de près de 1% lundi, plombée, comme ses homologues européennes, par les inquiétudes au sujet de la santé économique de la Chine après la chute de plus de 8% des marchés actions du pays, leur recul le plus marqué en huit ans. L'indice Dow Jones .DJI a cédé 0,73%, soit 127,94 points, à 17.440,59, un plus bas depuis le mois de février. Son recul depuis le début de l'année est désormais de 2,15%. Le S&P-500 .SPX , plus large, a perdu 12,01 points, soit 0,58%, à 2.067,64 et ne conserve plus qu'un gain de 0,42% depuis le début de l'année. Le Nasdaq Composite .IXIC a reculé de son côté de 48,85 points (-0,96%) à 5.039,78, ce qui ramène sa progression depuis le 31 décembre 2014 à 6,4%. Selon des données du New York Stock Exchange .AD.N , 480 valeurs sont tombées à un creux de 52 semaines, du jamais vu depuis le 15 octobre. Dans la foulée du plongeon des Bourses chinoises, Pékin s'est dit prêt à acheter des actions en vue de stabiliser les marchés actions du pays, dernière mesure en date pour parer à un "krach" boursier de plus grande ampleur. ID:nL5N107471 Comme la Chine est le premier consommateur mondial de nombre de matières premières, les cours de ces dernières sont reparties à la baisse : l'indice Thomson Reuters CRB .TRJCRB les mesurant s'est ainsi replié de 1,15% pour toucher un creux de six ans et les prix du pétrole ont perdu plus de 2% pour retomber à un plus bas de quatre mois. A Wall Street, le compartiment énergétique .SPLRCEN a cédé 1,35%, recul sectoriel le plus prononcé, devant celui des matières premières. Les titres cotés à New York d'entreprises chinoises ont également subi une baisse marquée, avec -1,95% pour l'ADR Alibaba BABA.N ou encore -7,19% pour l'ADR JD.com JD.O . CHUTE DE L'ACTION FIAT CHRYSLER Selon les investisseurs, le plongeon des Bourses chinoises s'explique par des inquiétudes concernant la croissance de la deuxième économie mondiale, par la publication de résultats moroses de groupes industriels chinois et par un indice d'activité jugé décevant dans le secteur manufacturier. "Un ralentissement prononcé de la Chine aura un impact non seulement sur les Etats-Unis mais sur tous les acteurs mondiaux", a déclaré Chuck Carlson, directeur général chez Horizon Investment Services. En arrière-fonds des préoccupations sur la Chine, la saison des résultats s'est avérée mitigée, avec, certes, 74% des entreprises qui ont fait mieux que le consensus en termes de bénéfice net mais seulement 51% qui ont surpassé les attentes en ce qui concerne le chiffre d'affaires. Les investisseurs attendent ainsi la réunion de deux jours de la Réserve fédérale, la dernière avant celle de septembre, toujours considérée comme le moment où la Fed pourrait relever ses taux d'intérêt. Le dollar est retombé à un plus bas de deux semaines .DXY face à un panier de devises internationales, les investisseurs lui préférant des monnaies jugées plus sûres -- franc suisse et yen -- dans le contexte d'incertitudes créé par la Chine. Le prix des emprunts du Trésor a augmenté, à la faveur du statut de valeur refuge de ces actifs. L'action cotée à Wall Street de Teva TEVA.N a bondi de 16,41% après l'annonce par le groupe pharmaceutique israélien du rachat de l'activité génériques d'Allergan AGN.N pour 40,5 milliards de dollars. Teva renonce du même coup à racheter Mylan MYL.O qui l'avait éconduit en avril. ID:nL5N1071V2 Le titre Allergan a gagné gagné 6,09%, plus forte hausse du S&P 500, tandis que l'action Mylan a abandonné 14,51%, plus forte baisse de l'indice. Le titre Fiat Chrysler FCAU.N a cédé 4,88% à 14,41 dollars après l'annonce par l'autorité américaine de la sécurité routière de pénalités record de 105 millions de dollars contre le constructeur automobile, qui a reconnu des manquements dans des rappels de Jeep au cours des trois dernières années. ID:nL5N10700H (Benoit Van Overstraeten pour le service français)

 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant