Wall Street plombé en clôture par des résultats décevants

le
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé la séance de mardi en baisse assez prononcée, emportée par la déception causée par les résultats de distributeurs tels que TJX Companies et Staples.

La Bourse a rétrogradé de plus de 1% par rapport à son plus récent record, inscrit le 13 mai, les statistiques publiées depuis lors ne donnant qu'une image mitigée de la situation économique, au grand dam de ceux qui prédisaient une accélération de l'activité après le gros coup de froid hivernal.

Au terme d'une séance particulièrement influencée par les nouvelles sur le front des sociétés, l'indice Dow Jones a perdu 137,55 points (0,83%) à 16.374,31. Le S&P-500 a cédé 12,25 points, soit 0,65%, à 1.872,83. Le Nasdaq Composite a lâché 28,92 points (0,70%) à 4.096,89.

L'indice S&P de la distribution a perdu pratiquement 1%.

Staples a annoncé mardi une chute de 44% de son bénéfice trimestriel, sous le coup du raffermissement du dollar sur la période et de la fermeture de magasins par le numéro un américain des articles du bureau.

L'action a rétrogradé de 12,5%.

TJX Cos a annoncé un chiffre d'affaires trimestriel inférieur au consensus, les ventes d'articles de confection ou d'électroménager notamment n'ayant pas répondu aux attentes. L'action a abandonné 7,6%.

En revanche, Home Depot est remonté, alors qu'il était en baisse en avant-Bourse, s'octroyant 1,9%. Le numéro un mondial des magasins de bricolage a fait état mardi d'une hausse moins marquée que prévu de ses ventes au premier trimestre mais n'en a pas moins affiché des prévisions optimistes pour l'ensemble de l'année.

Un poids lourd de la cote, Caterpillar, a reculé de 3,6%, en raison d'une mauvaise statistique commerciale.

"Donc, non seulement le secteur de la distribution ne va pas bien mais il en est de même pour la mécanique lourde. C'est un peu plus préoccupant dans ce dernier cas car, pour moi, ça veut dire que les grands projets n'avancent pas", a dit Kim Forrest (Fort Pitt Capital Group).

Parmi les valeurs faisant l'actualité ces derniers temps, le titre AstraZeneca coté à Wall Street a progressé de 2,2%. Fidelity Worldwide Investment s'est démarqué mardi d'autres actionnaires d'AstraZeneca en prenant la défense du groupe pharmaceutique britannique face aux visées de l'américain Pfizer.

A l'inverse, Schroders, douzième actionnaire d'AstraZeneca, a fait état à son tour de sa déception après le rejet de l'offre du laboratoire américain et l'a enjoint de rouvrir des négociations avec l'américain.

General Motors a annoncé mardi le rappel de 2,42 millions de voitures aux Etats-Unis, portant à plus de 15 millions le nombre total de véhicules rappelés par le constructeur dans le monde depuis le début de l'année.

Le titre a laissé 3,45%.

Aeroflex Holding, un spécialiste des équipements de communication, a bondi de 25,4%, en réaction à son achat par l'équipementier aéronautique britannique Cobham.

(Wilfrid Exbrayat pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant