Wall Street: peu de mouvements avant de nouveaux indicateurs

le
0

(CercleFinance.com) - Wall Street devrait ouvrir autour de l'équilibre mercredi matin dans l'attente d'une nouvelle série d'indicateurs économiques américains, dont l'ISM des services.

Quelques minutes avant l'ouverture, les contrats à terme sur les principaux indices américains avancent d'environ 0,3%, laissant présager une ouverture en modeste progression.

La corrélation entre le pétrole et les indices boursiers - qui semblait s'être interrompue à la fin de semaine dernière - semble recommencer à fonctionner depuis lundi.

Cette fois, les valeurs liées à l'énergie devraient bénéficier du rebond des cours du pétrole, avec un baril de brut léger américain qui reprend 0,8% pour repasser au-dessus de la barre des 30 dollars.

Les investisseurs attendent la publication en cours de matinée des stocks de pétrole, toujours susceptibles d'inverser la tendance, et de l'indice ISM du secteur non-manufacturier.

D'après ADP, le secteur privé aux Etats-Unis a créé 205.000 emplois en janvier, contre 267.000 le mois précédent.

Les économistes étaient plus pessimistes, tablant sur environ 190.000 créations de postes.

Pour rappel, l'enquête ADP est publiée à l'avant-veille de la présentation des statistiques mensuelles du marché de l'emploi aux Etats-Unis.

D'après le consensus, les créations d'emplois dans l'ensemble de l'économie devraient s'élever à 188.000 en janvier.

Du côté des valeurs, GM a annoncé mercredi avoir généré un bénéfice record en 2015 à la faveur de ses bonnes performances en Chine et d'éléments exceptionnels.

Merck & Co a dévoilé un bénéfice net en chute de 87% à 976 millions de dollars au titre des trois derniers mois de 2015, soit un BPA de 35 cents, mais en excluant les éléments exceptionnels, il a battu de deux cents le consensus en atteignant 93 cents.

Yahoo! a fait état d'une perte nette de 4,4 milliards de dollars représentant 4,7 dollars par action sur l'exercice écoulé, et lancé un vaste plan de restructuration qui se traduira par la suppression de 9000 postes, soit 15% des effectifs.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant