Wall Street, perplexe face au dollar, reflue légèrement

le
0

* Le Dow a perdu 0,06%, le S&P-500 0,17% et le Nasdaq 0,31% * Les investisseurs hésitants face au dollar et au pétrole * Les biotechnologies reculent (Actualisé avec dollar, marché obligataire, or) par Chuck Mikolajczak NEW YORK, 23 mars (Reuters) - La Bourse de New York a fini lundi en légère baisse après les gains enregistrés la semaine dernière, les investisseurs se montrant hésitants face aux fluctuations du dollar et à leurs conséquences sur les différents marchés, en particulier celui du pétrole. Symbole de cette indécision, l'indice du secteur de l'énergie .SPNY a perdu 0,18% après avoir dans un premier temps gagné jusqu'à 0,9%. Les cours du pétrole ont pourtant progressé ce lundi, la détente sur le dollar supplantant dans l'esprit des investisseurs les inquiétudes relatives à un excès d'offre. Les investisseurs sont particulièrement attentifs aux mouvements du dollar, qui s'est fortement apprécié ces derniers mois en raison de la perspective d'un relèvement des taux d'intérêt par la Réserve fédérale des Etats-Unis dans le courant de l'année. Cette appréciation est telle qu'elle risque de constituer un fardeau pour les résultats de nombreuses entreprises américaines. Les investisseurs sont désormais à l'affût de tout indice leur permettant d'affiner le calendrier de cette hausse des taux et le sentiment dominant depuis la fin de semaine dernière est qu'elle pourrait être plus tardive et plus lente qu'attendu, ce qui a affaibli le billet vert. Après avoir connu la semaine dernière son repli le plus marqué depuis 2011 face à un panier de devises de référence .DXY , le dollar a encore perdu 1% lundi. L'euro gagnait notamment 1,19% à 1,0949 dollar. "Le marché ne cesse de faire du va-et-vient ces dernières semaines, pris entre la perspective d'une hausse des taux d'intérêt et son impact sur le dollar et l'impression des investisseurs que l'économie gagne en vigueur", dit Rick Meckler, président de LibertyView Capital Management, en soulignant que l'indécision est d'autant plus forte que la saison des résultats n'a pas encore débuté. "Le pétrole perturbe les investisseurs", ajoute-t-il. "(Sa baisse) laisse plus d'argent dans la poche des consommateurs mais elle a été si brusque qu'elle crée des problèmes pour une grande partie du marché." FIN DE SÉRIE POUR LE NASDAQ L'indice Dow Jones .DJI regroupant 30 valeurs vedettes a cédé 11,61 points, soit 0,06%, à 18.116,04. Le Standard & Poor's-500 .SPX , plus large et principale référence de nombreux investisseurs, a perdu 3,68 points (0,17%) à 2.104,42 et le Nasdaq Composite .IXIC a reculé de 15,44 points (0,31%) à 5.010,74, après cinq séances consécutives de hausse, tout en restant à portée de son record de clôture de mars 2000. Aux valeurs, Kansas City Southern KSU.N a signé la plus mauvaise performance du S&P-500 avec une chute de quasiment 8% à 106,48 dollars, le groupe de transport ferroviaire ayant abaissé sa prévision de résultat annuel. Gilead Sciences GILD.O a pour sa part perdu près de 2% à 100,26 dollars à la suite d'une information selon laquelle neuf patients utilisant son traitement contre l'hépatite C en association avec un médicament pour le coeur souffraient d'un rythme cardiaque trop faible, l'un d'eux étant même décédé. Le laboratoire MEI Pharma MEIP.O a vu sa capitalisation boursière fondre de plus des deux tiers à New York (-69,36%) après l'annonce que son traitement anticancéreux n'avait pas atteint ses objectifs lors d'une étude clinique de phase intermédiaire. ID:nL6N0WP3KO L'indice des biotechnologies du Nasdaq .NBI a reculé pour la première fois en neuf séances, de 2,24%, après avoir pris près de 20% depuis un creux touché en février. Tenet Healthcare Corp THC.N a en revanche pris 4,94% à 52,07 dollars après avoir annoncé qu'il deviendrait le premier prestataire de services en chirurgie ambulatoire aux Etats-Unis via une coentreprise avec United Surgical Partners International, une entité dont il espère devenir entièrement propriétaire d'ici cinq ans. Le spécialiste des fournitures de bureau Staples SPLS.O a gagné 3,45% à 16,81 dollars. UBS est passée à l'achat sur le titre avec un objectif de cours porté de 18 à 20 dollars. La baisse du dollar a profité à l'or, qui a progressé pour une quatrième journée consécutive à 1.189,20 dollars l'once. Les craintes liées à l'avenir de la Grèce au sein de la zone euro n'étant toujours pas apaisées, la demande pour les Treasuries reste soutenue sur le marché obligataire. Le rendement à 10 ans a baissé à 1,9112% US10YT=RR . (Bertrand Boucey pour le service français)

 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant