Wall Street perd 1% mais finit au-dessus de ses plus bas

le
1
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a subi une deuxième séance de baisse jeudi, les résultats décevants de Wal-Mart et la poursuite de la correction sur les petites valeurs et celles à forte croissance ayant occulté les indicateurs économiques du jour plutôt positifs.

L'indice Dow Jones des 30 industrielles a perdu 167,16 points, soit 1,01%, à 16.446,81, sa plus forte baisse en un mois même s'il a fini au-dessus de son plus bas du jour à 16.397.

L'indice S&P-500, plus large, a cédé 17,68 points ou 0,94% à 1.870,85 points et le Nasdaq Composite 31,33 points (0,76%) à 4.069,29 après des plus bas respectifs de 1.862 et 4.035 points.

Plus que Wal-Mart, le géant de la distribution sanctionné d'un recul de 2,43% après l'annonce d'un bénéfice trimestriel inférieur aux attentes et d'une faible croissance de ses ventes, c'est le mouvement baissier des "small caps" et valeurs d'hyper-croissance qui continue de préoccuper les investisseurs.

L'indice Russell 2000 des valeurs moyennes a cédé 0,65% à 1.095,99 points après avoir touché en séance un plus bas de l'année à 1.082,53 qui marquait une baisse de plus de 10% depuis sa clôture record du 4 mars à 1.208,65 points, ce que beaucoup d'investisseurs auraient pris comme le signal d'une correction générale du marché.

"Soit c'est un indicateur avancé pour la tendance de la Bourse, soit il s'agit juste d'une correction de court terme. Cela reste à déterminer mais pour le moment ce sont les vendeurs qui sont en position de force", commente Adam Sarhan, directeur général de Sarhan Capital à New York.

Autres signes alarmants, les volumes ont été supérieurs à la normale et l'indice CBOE de la volatilité a gagné 8%.

Dans le compartiment des valeurs à forte croissance, dites de "momentum", Netflix et Facebook ont reculé de 2,2% chacun. L'indice Nasdaq des valeurs biotechs a cédé 1,2% et l'ETF Global X des médias sociaux a perdu 0,35% à 17,01, après un creux à 16,75.

GM PATINE, CISCO BRILLE

Parmi les valeurs traditionnelles, le groupe de grands magasins Kohl's a régressé de 3,37% après des résultats inférieurs aux prévisions des analystes, contribuant avec Wal-Mart à la baisse de 1,06% de l'indice S&P du secteur de la distribution.

General Motors a lâché 1,66% après l'annonce du rappel de près de trois millions de véhicules dans le monde, qui porte à plus de 12 millions le nombre de voitures que le constructeur a dû rappeler en atelier depuis le début de l'année.

Le producteur d'aluminium Alcoa a décroché de 1,77% sur fond de négociations salariales tendues dans dix de ses usines américaines.

Contre la tendance, l'équipementier pour réseaux Cisco a gagné 6,01% après avoir annoncé mercredi soir une baisse moins marquée que prévu de son chiffre d'affaires trimestriel et fait état d'une reprise de la demande aux Etats-Unis et en Europe du Nord.

Sur le front des indicateurs, les inscriptions hebdomadaires au chômage sont tombées la semaine dernière à leur plus bas niveau depuis sept ans tandis que les prix à la consommation ont enregistré en avril leur plus forte augmentation depuis 10 mois, un bon signe pour l'activité.

Mais la production industrielle a baissé de 0,6% en avril, sa contraction la plus forte depuis août 2012, douchant les espoirs d'une forte accélération de la croissance après le ralentissement de l'hiver.

(Angela Moon et Caroline Valetkevitch, Véronique Tison pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • taz40 le jeudi 15 mai 2014 à 22:54

    Ça fait quelques années que ça finit au dessus des plus bas . On se rassure comme on peut lol