Wall Street ouvre sur une note stable, Facebook chute encore

le
0
Wall Street ouvre sur une note stable, Facebook chute encore
Wall Street ouvre sur une note stable, Facebook chute encore

NEW YORK (Reuters) - Wall Street débute mardi sur une note stable, malgré l'espoir que les dirigeants européens trouveront un remède à la crise, dans un climat d'inquiétude concernant la croissance mondiale.

Dans les premiers échanges, le Dow Jones cède 0,13% à 12.488,81 points. Le Standard & Poor's, plus large, gagne 0,03% à 1.316,34 points et le composite du Nasdaq cède 0,08% à 2.541 points.

"Le S&P 500 rebondit sur son support de 1.290 dans un marché largement survendu (...) mais certains indicateurs mesurant l'intensité de la tendance baissière laisse penser que les conditions pourraient encore se dégrader avant de s'améliorer", selon Ari H. Wald, analyste chez Brown Brothers Harriman & Co.

Wall Street a progressé de plus de 1% lundi, l'indice S&P 500 interrompant une phase de six séances de pertes d'affilée.

François Hollande et plusieurs autres dirigeants de la zone euro devraient défendre l'idée d'"euro-obligations" lors du sommet informel qui se tient mercredi à Bruxelles et accentuer ainsi la pression sur l'Allemagne, qui y reste opposée.

L'Organisation de coopération et de développement économiques, qui publie mardi ses prévisions semestrielles, anticipe une croissance mondiale de 3,4% cette année et de 4,2% en 2013, contre +3,4% et 4,3% respectivement dans ses projections de novembre dernier.

La décision de Fitch d'abaisser la note souveraine du Japon de "AA" à "A+", avec une perspective négative, pèse également sur le sentiment des investisseurs.

Facebook perd encore près de 8% après une baisse de 11% lundi lors de sa deuxième journée de cotation, première séance sans le soutien de ceux qui avaient piloté l'introduction en Bourse vendredi, notamment de Morgan Stanley.

Ralph Lauren prend 6,5% après des résultats trimestriels en hausse, grâce à une croissance à deux chiffres des ventes dans ses magasins et une augmentation de ses ventes sur internet. Le groupe va doubler son dividende à 40 cents.

Angela Moon, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Nicolas Delame

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant