Wall Street ouvre sur une note stable avant la Fed

le
0
WALL STREET OUVRE SUR UNE NOTE STABLE
WALL STREET OUVRE SUR UNE NOTE STABLE

NEW YORK (Reuters) - Wall Street débute sur une note stable mardi après avoir bien progressé la veille et alors que le Réserve fédérale entame sa dernière réunion de politique monétaire de l'année.

Même si de nombreux intervenants s'attendent à ce que la Fed ne commence qu'en mars à réduire le rythme de ses rachats d'actions - actuellement à 85 milliards de dollars par mois - certains parient qu'elle commencera plus tôt après une série d'indicateurs confirmant une reprise plus vigoureuse que prévu.

L'indice Dow Jones avance de 0,02% à 15.888,45 points dans les premiers échanges. Le Standard & Poor's 500, plus large, cède 0,14% à 1.784,03 points et le Nasdaq Composite recule de 0,12% à 4.024,754 points.

Dernier indicateur en date, les prix à la consommation, publiés avant l'ouverture, ont stagné en novembre, mais un rebond du rythme d'inflation annuel laisse une marge de manoeuvre à la banque centrale pour commencer à réduire ses achats.

De même, le déficit des comptes courants du pays a diminué au troisième trimestre à son niveau le plus bas niveau en quatre ans, à la faveur d'une hausse des exportations et des revenus réalisés à l'étranger.

"La réunion de la Fed débute aujourd'hui, ce qui fait que je ne m'attends par à ce que le marché fasse grand-chose après sa bonne performance d'hier", note Peter Cardillo, économiste de marché chez Rockwell Global Capital à New York.

Aux valeurs, Facebook prend 2%. Le réseau social devrait annoncer ce mardi la diffusion à partir de cette semaine de publicités vidéo. .

Le fonds d'investissement KKR recule de 5,1% après avoir annoncé son intention d'acquérir sa branche de financement ciblé, KKR Financial Holdings, dans le cadre d'une opération de 2,6 milliards de dollars payée en actions. Frontier Communications s'adjuge 10%. AT&T a annoncé la cession de ses opérations de téléphonie filaire dans le Connecticut à la société pour 2,0 milliards de dollars en cash.

A contrario, Targacept s'effondre de 34% après avoir renoncé à développer un traitement contre la schizophrénie après des essais dont les résultats n'étaient pas concluants.

Rodrigo Campos, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant