Wall Street ouvre sur une note stable

le
0
WALL STREET OUVRE SUR UNE NOTE STABLE
WALL STREET OUVRE SUR UNE NOTE STABLE

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a débuté sur une note stable jeudi, la baisse des inscriptions au chômage aux Etats-Unis la semaine dernière n'ayant pas suffi à inciter les investisseurs à l'achat après le net recul de la séance précédente.

L'indice Dow Jones est inchangé à 16.804,32 points dans les premiers échanges. Le Standard & Poor's 500, plus large, grignote 0,05% à 1.946,97 points et le Nasdaq Composite prend 0,1% à 4.426,68 points.

Les inscriptions hebdomadaires au chômage sont revenues à 287.000 la semaine dernière contre 295.000 la semaine précédente, signe d'amélioration du marché de l'emploi, a annoncé jeudi le département du Travail.

Les investisseurs attendent maintenant les commandes à l'industrie au mois d'août, prévues à 14h00 GMT.

Les inquiétudes liées à des indicateurs décevants sur l'activité manufacturière dans le monde et la détection d'un cas d'Ebola aux Etats-Unis mercredi pèsent encore sur le sentiment.

Les marchés d'actions sont retombés ces derniers temps, et le S&P-500 a fini dans le rouge à l'issue de sept des neuf dernières séances, l'indice ayant clôturé mercredi sous sa moyenne mobile à 100 jours pour la première fois depuis le 7 août.

Alors que l'indice de référence des gérants n'est qu'à 3,2% de son record de clôture, le Russell 2000 des petites capitalisations a fini mercredi en recul de plus de 10% sur son plus haut, soit en en territoire de correction.

"Le marché est assez nerveux", souligne Alvin Tan, responsable de la stratégie chez Société Générale à Londres.

Aux valeurs, Tesla Motors gagne 3,7% à la suite de la publication d'un tweet sibyllin de son directeur général Elon Musk laissant entendre que le lancement d'un nouveau modèle pourrait être annoncé la semaine prochaine.

Twitter gagne 2,4% grâce à une recommandation de JPMorgan, passé à "surpondérer" sur le titre.

Les valeurs des secteurs du transport, aérien ou terrestre, reprennent du terrain après leur chute de la veille, tandis que les pharmaceutiques qui avaient profité de l'annonce d'un cas d'Ebola aux Etats-Unis comme Tekmira Pharmaceuticals (-5,4%), retombent.

(Ryan Vlastelica, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Marc Angrand)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant