Wall Street ouvre sur une note prudente

le
0
Wall Street ouvre sur une note prudente
Wall Street ouvre sur une note prudente

(Reuters) - Wall Street a ouvert en légère baisse jeudi, après la publication d'une statistique américaine sur l'emploi jugée décevante et sur fond d'inquiétudes persistantes sur la crise en zone euro.

Dans les premiers échanges, le Dow Jones reculait de 0,12% à 12.584,09 points. Le Standard & Poor's, plus large, cédait 0,09% à 1323,69 points tandis que le composite du Nasdaq perdait 0,06% à 2.872,08 points.

Les inscriptions hebdomadaires au chômage sont restées stables aux Etats-Unis lors de la semaine au 12 mai, à 370.000, alors qu'une légère baisse avait été anticipée, a annoncé jeudi le département du Travail.

Les investisseurs attendent encore la publication à 14h00 GMT de l'indice de la Fed de Philadelphie. Le consensus établi par Reuters ressort à 10.

En Europe, les inquiétudes sur la Grèce se sont encore accrues après l'annonce de retraits massifs effectués par les citoyens de leurs comptes en banque en raison des incertitudes économiques et politiques.

Des retraits massifs ont également été rapportés pour la banque espagnole Bankia, nationalisée la semaine dernière, selon le quotidien El Mundo, renforçant les craintes sur la situation économique de l'Espagne.

L'économie espagnole est officiellement retombée en récession au premier trimestre avec une nouvelle contraction de 0,3% au cours des trois premiers mois de l'année, ont montré jeudi les données définitives de l'Institut national de la statistique.

Aux valeurs, Wal-Mart Stores bondissait de 3,91% à 61,52 dollars. Le distributeur a fait état jeudi d'un résultat supérieur aux attentes au titre de son premier trimestre fiscal, portés par les ventes solides de sa filiale américaine.

Sears Holdings s'envolait également de 7,7% à 54,91 dollars alors que le groupe a fait état jeudi d'une perte ajustée de 0,31 dollar par action au premier trimestre 2012, bien inférieure à la perte de 0,67 dollar attendue par les analystes.

A l'inverse, Limited Brands reculait de 0,39% à 47,77 dollars. La maison mère du groupe de lingerie Victoria Secret a annoncé mercredi soir un bénéfice trimestriel supérieur aux prévisions mais a déçu sur ses perspectives.

Blandine Hénault pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant