Wall Street ouvre sur une note hésitante, Apple perd 5%

le
0
WALL STREET INDÉCISE À L'OUVERTURE
WALL STREET INDÉCISE À L'OUVERTURE

NEW YORK (Reuters) - Les marchés américains ont ouvert sur une note hésitante mercredi, l'indice S&P 500 marquant une pause après six séances de hausse d'affilée alors que Barack Obama a accepté d'étudier la proposition russe sur les armes chimiques en Syrie.

Le régime syrien a accepté cette proposition de renoncer à ses armes chimiques mais le Président américain a jugé qu'il était trop tôt pour dire si l'initiative aboutirait et il s'est engagé à maintenir les forces américaines prêtes à frapper Damas en cas d'échec de la voie diplomatique.

L'indice Dow Jones gagne 0,17% à 15.217,55 points dans les premiers échanges. Le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,09% à 1.682,50 points et le Nasdaq Composite cède 0,34% à 3.716,46 points.

"Je ne vois pas de raison pour une baisse sensible du marché et avec les initiatives diplomatiques potentiellement explosives en circulation, le marché fera sûrement du sur-place dans les jours à venir, jusqu'à la réunion de la Réserve fédérale la semaine prochaine", dit Keith Bliss, de Cuttone & Co à New York.

La Fed tient une réunion de politique monétaire les 17 et 18 septembre et la plupart des économistes s'attendent à ce qu'elle annonce une réduction de ses 85 milliards de dollars mensuels de rachats d'actifs, d'environ 10 milliards.

Apple perd 5% au lendemain de la présentation des deux nouvelles versions de l'iPhone, dont le 5C, censé relancer le groupe sur les marchés émergents. Plusieurs analystes ont revu à la baisse leur recommandation sur le titre.

Chuck Mikolajczak, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Marc Angrand

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant