Wall Street ouvre sur une note hésitante

le
0
WALL STREET HÉSITANTE DANS LES PREMIERS ÉCHANGES
WALL STREET HÉSITANTE DANS LES PREMIERS ÉCHANGES

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a ouvert sur une note hésitante vendredi, ses principaux indices s'orientant vers une nette baisse hebdomadaire, dans le contexte d'inquiétudes croissantes sur l'économie mondiale.

Dans les premiers échanges, l'indice Dow Jones gagne 0,28%, soit 47,42 points, à 16.706,67 points. Le Standard & Poor's 500, plus large, progresse de 0,22% à 1.932,48 points et le Nasdaq Composite cède 0,1% à 4.373,97 points.

Les trois indices ressortent pour l'instant en baisse de plus de 2% depuis le début de la semaine.

Le S&P-500 a chuté de 2,07% jeudi, sa plus forte baisse en pourcentage en six mois, dans un marché inquiet des répercussions d'une croissance mondiale atone sur les bénéfices des entreprises.

"Tous les regards seront braqués sur la moyenne mobile à vingt jours" lors de la séance, prévient Jonathan Krinsky de MKM Partners.

Celle-ci, considérée comme le prochain support technique en vue, se situe à 1.904,84 points, soit 1,2% en dessous de la clôture de jeudi.

Les récentes baisses des marchés américains ont été provoquées par des statistiques particulièrement faibles en provenance d'Allemagne, la première économie européenne, ainsi que des commentaires d'un membre de la Fed.

James Bullard, président de la Réserve fédérale de St. Louis, s'est dit préoccupé par la divergence entre les anticipations des marchés financiers et le discours de la Fed sur ses taux d'intérêt.

Les valeurs liées au pétrole sont particulièrement suivies avec un baril de Brent sous 90 dollars et un brut léger américain sous 86 dollars.

Tesla Motors perd près de 5% au lendemain de la présentation de son Model S à quatre roues motrices qui sera équipé d'un double moteur et de fonctions d'"autopilotage".

Ford recule de 0,5%, le constructeur automobile ayant fait part d'une baisse de 0,2% de ses ventes en septembre en Chine, le premier recul enregistré sur ce marché depuis le début de l'année.

Symantec, qui édite l'anti-virus Norton, lâche 1,8% après avoir annoncé jeudi sa scission en deux sociétés, l'une dédiée aux logiciels de sécurité et l'autre spécialisée dans la gestion de données.

L'équipementier Microchip Technology chute de 11% au lendemain de la publication de prévisions inférieures aux attentes.

(Mathilde Gardin pour le service français, édité par Marc Angrand)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant