Wall Street ouvre sur un rebond après le référendum en Crimée

le
4
WALL STREET OUVRE EN HAUSSE APRÈS LE RÉFÉRENDUM EN CRIMÉE
WALL STREET OUVRE EN HAUSSE APRÈS LE RÉFÉRENDUM EN CRIMÉE

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a ouvert en forte hausse lundi, marquant un rebond après sa chute de la semaine dernière, les marchés semblant rassurés par l'absence de violence au lendemain de l'organisation du référendum sur l'avenir de la Crimée.

Les marchés restent néanmoins suspendus à l'évolution de la situation en Ukraine, considérée comme la crise la plus grave entre la Russie et les Etats-Unis depuis la fin de la Guerre froide. (voir et)

Deux indices montrant une amélioration de la croissance manufacturière - dans l'Etat de New York et sur l'ensemble du pays - soutiennent la tendance.

L'indice Dow Jones gagne 0,95% à 16.218,68 points dans les premiers échanges. Le Standard & Poor's 500, plus large, progresse de 0,87% à 1.857,18 points et le Nasdaq Composite prend 1,03% à 4.289,15 points.

Les marchés américains n'ont pas subi de forte correction depuis plus d'un, tous les replis ayant été mis à profit par les investisseurs pour réaliser des achats à bon compte dans le contexte d'injections massives de liquidités par la Fed.

Mercredi, la décision de politique monétaire de la Réserve fédérale devrait d'ailleurs détourner momentanément l'attention des investisseurs de l'Ukraine. La Fed, qui se réunit pour la première fois sous la présidence de Janet Yellen, devrait s'en tenir au dénouement progressif de son plan de rachats d'actifs.

Yahoo s'adjuge 3,88%. Le portail internet, qui détient 24% du capital d'Alibaba, pourrait profiter de la décision du géant chinois du commerce électronique d'être coté à New York pour réduire sa participation.

Sears Holdings prend 3,6%. Son conseil d'administration a approuvé la scission de son activité dans l'habillement Lands End, qui sera effective le 4 avril.

Solar Holdings bondit de 12,4% après avoir publié son premier bénéfice en dix trimestre et anticipée une augmentation de ses livraisons d'énergie solaire cette année.

(Ryan Vlastelica, Juliette Rouillon pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • annunaki le lundi 17 mar 2014 à 16:18

    Tant que la FED injecte, on s'en fou.

  • dioptaze le lundi 17 mar 2014 à 16:17

    grave crise entre Usa et Russie mais que viennent faire les usa en plein milieu de l'Europe...l’Ukraine n'est même pas l’Europe en plus... ces ricains commencent a nous gonfler gendarmes du monde pour leurs intérêts et leur cupidité... valent pas mieux que les autres pour moi ils sont même pire. Les maîtres de la zizanie

  • messi17 le lundi 17 mar 2014 à 15:44

    wall street n'a peur de rien, c'est superman.

  • d.e.s.t. le lundi 17 mar 2014 à 15:16

    Wall Street n'est pas impressionnée par les menaces d'Ashton!