Wall Street ouvre sans tendance, Office Depot/OfficeMax en vue

le
0

* Pour les valeurs à suivre, cliquez sur ID:nL6N0BK63U

NEW YORK, 20 février (Reuters) - Wall Street est dépourvue de tendance à l'ouverture mercredi, alors qu'une certaine confusion entoure le projet de fusion entre Office Depot et OfficeMax et que le marché aspire, pour le reste, à une consolidation.

L'indice Dow Jones .DJI abandonne 4,98 points ou 0,04% à 14.030,69 au bout de sept minutes d'échanges, après une ouverture en petite hausse. Le Standard & Poor's 500 .SPX , plus large, cède 1,97 point (0,13%) à 1.528,97 et le Nasdaq Composite .IXIC recule de 2,09 points, soit 0,06%, à 3.211,51.

Deux heures avant l'ouverture, Office Depot ODP.N a confirmé son projet de mariage avec OfficeMax OMX.N qui prendra la forme d'une offre publique d'échange du premier sur le second, pour un montant global de 1,17 milliard de dollars.

Ce montant correspond à un prix de 13,50 dollars pour chaque titre d'OfficeMax mais Office Depot a ensuite retiré son communiqué et une source a affirmé que rien n'avait encore été signé.

OfficeMax a cependant confirmé à son tour au moment de la cloche à Wall Street.

Le titre OfficeMax, déjà en hausse de 20% mardi dans l'anticipation de l'accord, gagne encore 5,7% à 13,74 dollars dans les premiers échanges, au-delà du prix proposé par Office Depot qui, pour sa part, a été suspendu sur un dernier cours de 5,49 dollars après un bond de 9,36% à l'ouverture.

Parmi les composantes du Dow Jones, Boeing BA.N s'octroie 1,1% alors qu'une source proche du constructeur aéronautique a assuré qu'une solution aux incidents de batteries du 787 Dreamliner était en vue. ID:nL6N0BK3IK

A la baisse, Apple AAPL.O régresse de 0,9% après avoir révélé avoir été attaqué par des cyberpirates. ID:nL6N0BJFXL .

Le constructeur de résidences Toll Brothers TOL.N rétrograde de 3,3% après l'annonce de résultats inférieurs aux attentes pour le dernier trimestre.

Sur les 391 sociétés du S&P-500 qui ont publié leurs résultats à ce jour, 70,1% ont dépassé les attentes - un bon chiffre qui est toutefois maintenant pris en compte dans les cours. L'indice S&P-500 affiche depuis le début de l'année une progression de 7,1% qui, selon nombre d'analystes, appelle une phase de consolidation.

Les indicateurs du jour ont confirmé la lente amélioration de l'économie américaine mais le marché attend surtout le compte rendu de la dernière réunion du comité de politique monétaire de la Réserve fédérale, publié à 20h00 GMT.

Les mises en chantier de logements neufs ont baissé de 8,5% en janvier mais les permis de construire ont atteint leur meilleur niveau depuis quatre ans et demi ID:nL6N0BJD5B . Les prix à la production, de leur côté, ont augmenté en janvier (+0,2%) pour la première fois en quatre mois. ID:nL6N0BK9Z4

Ces chiffres dénotant une amélioration toujours très progressive devraient permettre à la Fed de maintenir encore pour un moment sa politique d'assouplissement quantitatif pour soutenir l'économie, jugent les analystes.

(Chuck Mikolajczak, Véronique Tison pour le service français, édité par Nicolas Delame)

 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant