Wall Street ouvre sans direction, hésitant à poursuivre sa hausse

le
0

Wall Street a ouvert sans direction mardi, hésitant à poursuivre la tendance à la hausse engagée après l'élection de Donald Trump, ce malgré un coup de pouce de bons indicateurs américains: le Dow Jones perdait 0,17% mais le Nasdaq prenait 1,00%.

Vers 15H15 GMT, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average reculait de 31,57 points à 18.837,12 points alors le Nasdaq, à dominante technologique gagnait 52,26 points à 5.270,66 points. L'indice élargi S&P 500 avançait de 7,39 points, soit 0,34%, à 2.171,59 points.

Lundi, la Bourse de New York avait évolué en sens inverse, le Dow Jones battant un nouveau record grâce à une petite hausse de 0,11%, toujours alimentée par l'élection américaine, mais le Nasdaq reculant de 0,36%.

A la suite de l'élection inattendue de Donald Trump le 8 novembre, Wall Street avait engagé un fort mouvement de hausse, les investisseurs se tournant vers les titres les plus susceptibles de bénéficier de son arrivée à la Maison Blanche.

"Ceux qui parient sur une hausse des marchés ne semblent pas prêts à abandonner le combat pour l'instant", a commenté Patrick O'Hare de Briefing dans une note.

Ils étaient aidés en ce sens par une bonne salve d'indicateurs américains qui se sont révélés meilleurs que ne les attendaient les analystes.

Principal chiffre publié mardi, les ventes de détail ont accéléré de 0,8% en octobre, de bon augure puisque la consommation est le principal pilier de l'économie américaine.

"Les seuls points faibles ont été l'ameublement, après une forte hausse en septembre, les grands magasins, mais cela fait longtemps qu'ils ont tendance à baisser et la restauration, où l'activité est apathique", a commenté Ian Shepherdson, de Pantheon dans une note.

Autre signe que la consommation des ménages reste solide, le spécialiste américain du bricolage et de l'aménagement de la maison Home Depot a relevé son principal objectif annuel, après avoir dépassé les attentes au troisième trimestre. Son titre reculait toutefois de 2,39% à 124,62dollars.

Les prix à l'importation ont également augmenté, tout comme l'activité manufacturière dans la région de New York, considérée comme un baromètre du reste du pays, qui est revenue en territoire positif en novembre selon l'indice Empire State publié par l'antenne régionale de la Réserve fédérale (Fed).

Publiés peu après l'ouverture, les stocks des entreprises ont enregistré une modeste hausse en septembre.

- JD.com bondit -

Concernant la politique monétaire et dans l'attente de la première prise de parole, depuis l'élection de Donald Trump, de la présidente de la banque centrale américaine jeudi devant le Congrès, ils ont pris connaissance des propos d'un responsable de la Réserve fédérale américaine (Fed) qui a jugé "plausible" une hausse des taux d'intérêts en décembre.

"S'il n'y a pas de mauvaise nouvelle économique dans le mois qui vient, la prévision des marchés qui table sur une hausse des taux en décembre paraît plausible", a affirmé Eric Rosengren de l'antenne régionale de la Fed de Boston, qui avait voté contre le statu quo en septembre mais pour en novembre.

Parmi les valeurs, le géant chinois du commerce en ligne JD.com, coté à New York bondissait de 10,80% à 26,27 dollars après avoir fait état d'une hausse de son chiffre d'affaire de 38% au dernier trimestre.

Après l'annonce de l'entrée à leur capital de Berkshire Hathaway, la holding du milliardaire Warren Buffett, les compagnies aériennes évoluaient en ordre dispersé. American Airlines (+1,13% à 43,89 dollars) montait un peu mais Delta Air Lines reculait de 0,54% à 47,22 dollars. United Airlines, qui a de plus annoncé n'accepter plus qu'un bagage sur ses vols à bas coûts et le report de commandes de nouveaux appareils, prenait 1,21% à 63,70 dollars.

Southwest Airlines prenait 1,47% à 46,02 dollars, la chaine d'informations financières CNBC ayant indiqué que le millardaire avait également investi dans son capital.

Après avoir beaucoup baissé dans la foulée de l'élection, le marché obligataire se reprenait un peu. Le rendement des bons du Trésor à 10 ans reculait à 2,215% contre 2,251% lundi soir, et celui des bons à 30 ans à 2,946% contre 3,003% précédemment.

lla/jdy/nth


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant