Wall Street ouvre peu changée, attend des indices sur les taux

le
0
    NEW YORK, 7 septembre (Reuters) - Wall Street ne bouge guère 
à l'ouverture mercredi, les investisseurs attendant une nouvelle 
fois des indications plus précises sur le calendrier d'une 
hausse des taux d'intérêt aux Etats-Unis, le scénario d'un 
relèvement dès ce mois-ci ayant grandement été remis en cause 
par une série d'indicateurs mitigés. 
    Vers 13h40 GMT, l'indice Dow Jones  .DJI  cède 4,35 points, 
soit 0,02%, à 18.533,77. Le Standard & Poor's 500  .SPX , plus 
large, est quasi-inchangé à 2.186,55 et le Nasdaq Composite 
 .IXIC  prend 0,13% à 5.282,87. 
    Ce dernier inscrit ainsi un nouveau record en séance et les 
deux autres indices phares de Wall Street ne sont pas loin de 
leurs pics historiques atteints lors de la séance du 15 août. 
    Mardi, le président de la Réserve fédérale de San Francisco 
a dit qu'une hausse des taux d'intérêt était à présent justifiée 
car les Etats-Unis connaissent le plein emploi et l'inflation 
n'est plus guère éloignée de l'objectif d'un taux de 2% de la 
banque centrale américaine.   
    Ces propos viennent à la suite d'une série d'autres 
déclarations de responsables de la Fed qui vont toutes dans le 
sens d'un tour de vis monétaire. 
    Mais, ces derniers jours, avec notamment des créations 
d'emplois en août aux Etats-Unis inférieures aux attentes et un 
indice ISM des services au plus bas depuis plus de six ans, des 
statistiques semblent suggérer un ralentissement de la 
croissance américaine, ce qui pourrait conduire la Fed à 
temporiser encore. 
    De l'avis des analystes, sous réserve que la conjoncture 
économique ne se détériore pas trop, le marché actions tire 
parti d'un environnement de taux ultra-bas - c'est d'ailleurs 
son principal moteur de croissance depuis la crise financière de 
2007-2009. 
    Deux heures avant la clôture de Wall Street, la Fed publiera 
son "Livre beige", un document qui fait le point sur la 
conjoncture récente et qui servira de base aux discussions lors 
de la prochaine réunion du comité de politique monétaire de la 
banque centrale, prévue les 20 et 21 septembre. 
    "Nous avons eu trois à quatre statistiques plutôt 
décevantes, donc cela va concentrer l'attention sur le Livre 
beige", a déclaré Art Hogan, directeur général de Wunderlich 
Equity Capital Markets. 
    Du côté des valeurs individuelles, le titre Chipotle Mexican 
Grill  CMG.N  gagne près de 5%, figurant parmi les plus fortes 
hausses du S&P 500, après que Pershing Square Capital 
Management, le fonds alternatif de l'investisseur activiste 
William Ackman, a annoncé mardi avoir pris une participation de 
9,9% dans la chaîne de restaurants, dont l'activité a été 
perturbée ces derniers mois par des alertes sanitaires liées à 
la découverte de foyers de bactéries E.coli.   
    Egalement parmi les 10 premières hausses du S&P 500 figurent 
les titres des grandes compagnies aériennes, dont Delta Air 
Lines  DAL.N  (+6,1%), American Airlines  AAL.O  (+4,7%), 
Southwest Airlines  LUV.N  (+3,5%) et United Continental 
Holdings UAL.N> (+4,6%). 
    Delta a dit avant l'ouverture avoir réduit sa prévision de 
marge opérationnelle pour le troisième trimestre à la suite de 
la panne informatique géante qui l'a contrainte à annuler 2.300 
vols sur une période de trois jours au début du mois d'août. 
  
    Mais cette révision à la baisse est moins marquée que prévu, 
ce qui explique vraisemblablement la bonne tenue de l'action. 
     
    * Pour les valeurs à suivre, cliquez sur  ID:nL8N1BI5R1  
 
 (Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par 
Véronique Tison) 
  
 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant