Wall Street ouvre indécise dans l'attente du PMI

le
0
WALL STREET OUVRE SUR UNE NOTE HÉSISTANTE
WALL STREET OUVRE SUR UNE NOTE HÉSISTANTE

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a ouvert sur une note hésistante lundi après avoir terminé la semaine à de nouveaux records, le rebond de l'activité manufacturière en Chine étant compensé par le ralentissement de la croissance dans le secteur privé en zone euro.

Quelques minutes après l'ouverture, l'indice Dow Jones cède 14,99 points, soit 0,09%, à 16.932,09 points. Le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,08% à 1.961,37 points et le Nasdaq Composite gagne 0,02% à 4.369,04 points.

La prudence domine à l'ouverture avant la publication à 13h45 GMT de l'indice "flash" PMI Markit manufacturier, puis à 14h00 GMT des statistiques des reventes de logements pour le mois de mai.

Dans la zone euro, la croissance du secteur privé a, contre toute attente, ralenti en juin, selon des enquêtes auprès des directeurs d'achat (PMI).

A contrario, l'activité dans le secteur manufacturier chinois a montré une expansion en juin pour la première fois depuis six mois.

Les marchés américains sont restés soutenus la semaine dernière par les déclarations de Janet Yellen cette semaine et le sentiment que la Réserve fédérale poursuivra une politique monétaire ultra-accommodante même lorsque la banque centrale commencera à relever ses taux. Les indices Dow Jones et S&P 500 ont atteint de nouveaux records vendredi.

La tendance demeure également soutenue par l'activité sur le front des fusions-acquisitions.

Wisconsin Energy recule de 1,86% après avoir conclu le rachat d'Integrys Energy Group pour 5,71 milliards de dollars (4,20 milliards d'euros). Integrys Energy grimpe de 14,33%.

Oracle avance de 0,40% après avoir annoncé l'acquisition de Micros Systems pour un montant total de 5,3 milliards de dollars (3,9 milliards d'euros). Micros gagne 3,16% à 67,85 dollars, non loin des 68 dollars proposés par Oracle.

General Electric est stable (-0,09%). Alstom s'est prononcé samedi à l'unanimité en faveur de l'offre d'achat du géant américain sur une partie de sa branche énergie.

(Mathilde Gardin pour le service français, édité par Marc Angrand)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant