Wall Street ouvre en ordre dispersé après le PIB du 3e trimestre

le
0
OUVERTURE EN ORDRE DISPERSÉ À WALL STREET
OUVERTURE EN ORDRE DISPERSÉ À WALL STREET

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a ouvert en ordre dispersé vendredi, la performance de l'économie américaine au troisième trimestre peinant à compenser le recul d'Amazon, pénalisé après des résultats inférieurs aux attentes et des prévisions jugées décevantes pour la période des fêtes de fin d'année.

L'indice Dow Jones gagne 36,76 points, soit 0,21%, à 18.208,44 points. Le Standard & Poor's 500, plus large, est quasi-stable (-0,07%) à 2.131,64 et le Nasdaq Composite cède 0,25% à 5.202,88.

La croissance de l'économie américaine a atteint au troisième trimestre son plus haut niveau depuis deux ans grâce à la vigueur des exportations et au rebond des stocks, qui ont compensé le ralentissement de la consommation, montre la première estimation du produit intérieur brut, publiée vendredi.

"Nous nous demandons en permanence si l'économie va mieux ou non et je dirais qu'avec ces chiffres, la réponse est oui... Mais le problème est que si le PIB est très bon alors la Fed va relever les taux", a dit Kim Forrest, analyste chez Fort Pitt Capital Group.

S'il n'est pas attendu que la Fed relève ses taux lors de sa réunion de politique monétaire de novembre, qui se tiendra quelques jours seulement avant l'élection présidentielle américaine, il est très probable qu'elle le fera le mois suivant.

Les anticipations de marché font ressortir une probabilité de 83% d'une hausse des taux directeurs en décembre après la publication des chiffres du PIB au troisième trimestre contre 78,3% avant.

Un chute de plus de 4,7% du cours d'Amazon dans les premiers échanges, au lendemain de son avertissement sur ses perspectives de ventes pour la période de fin d'année, pèse sur la tendance.

Exxon Mobil a ouvert en baisse de plus de 1,9% après avoir annoncé vendredi un bénéfice trimestriel en chute de 38%, moindre toutefois que le consensus de Wall Street, les réductions de coûts ayant permis de compenser en partie la baisse des cours pétroliers.

Alphabet a en revanche démarré en hausse de près de 0,6% après avoir annoncé jeudi un chiffre d'affaires en hausse de 20,2% et meilleur que prévu au titre du troisième trimestre, grâce à une forte croissance de ses revenus publicitaires sur appareils mobiles.

MasterCard gagne plus de 2,3% après que le numéro deux mondial des paiements a fait état vendredi d'une hausse de 21,2% de son bénéfice trimestriel grâce à une hausse des dépenses des clients de son réseau

"Nous sommes en ce moment un peu pris entre le sentiment que la période des résultats touche à sa fin et les craintes suscitées par de grandes entreprises comme Amazon et Apple qui déçoivent par rapport aux attentes", a dit Art Hogan, stratège chez Wunderlich Securities.

Les investisseurs espèrent que la saison des résultats marquera un retour à la croissance des profits après plusieurs trimestres de contraction alors que nombre d'entreprises ont fait état de résultats supérieurs aux attentes.

Les bénéfices des entreprises du S&P 500 sont attendus en hausse de 2,6%, en grande partie grâce aux financières qui compenseront la contreperformance des valeurs du secteur de l'énergie, montre le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

(Yashaswini Swamynathan et Tanya Agrawal, Marc Joanny pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant