Wall Street ouvre en nette baisse face à l'impasse grecque

le
0
Wall Street ouvre en nette baisse face à l'impasse grecque
Wall Street ouvre en nette baisse face à l'impasse grecque

NEW YORK (Reuters) - Les places américaines ont ouvert en nette baisse lundi, dans le sillage du repli des marchés européens, sur fond de craintes d'une sortie de la Grèce de la zone euro et d'un ralentissement plus prononcé que prévu de l'économie chinoise.

Dans les premiers échanges, le Dow Jones reculait de 0,72% à 12.728,27 points. Le Standard & Poor's, plus large, cédait 0,86% à 1.341,80 points tandis que le composite du Nasdaq perdait 0,81% à 2.910,32 points.

La "Gauche radicale" grecque a refusé de participer à de nouvelles tractations pour tenter de former une coalition, ce qui renforce le scénario d'un nouveau scrutin législatif en juin, qui prolongerait l'instabilité politique.

Par ailleurs, la décision des autorités chinoises d'abaisser ce week-end le ratio de réserves obligatoires des banques est une nouvelle fois venu illustrer les incertitudes sur la croissance de la deuxième économie mondiale.

Face au mouvement de retrait des investisseurs des actifs risqués, le S&P 500 pourrait revenir tester un support technique important à 1.340 points, qui, s'il était rompu, pourrait faire tomber l'indice plus bas encore.

Aux valeurs, JP Morgan chutait de 2,3% à 36,11 dollars. La banque a annoncé des changements au sein de la direction après la perte d'au moins 2 milliards de dollars liées à une stratégie de couverture hasardeuse.

A l'inverse, Yahoo progressait de 1,84% à 15,47 dollars. Le groupe va devoir trouver un nouveau directeur général pour la troisième fois en trois ans après la démission dimanche de Scott Thompson, poussé au départ après la polémique suscitée par un faux diplôme universitaire en sciences informatiques figurant sur son curriculum vitae.

Avon Products bondissait de 4,06% à 21,01 dollars. Le groupe de cosmétiques a annoncé dimanche avoir informé Coty

qu'il allait étudier l'offre de reprise de 10,65 milliards de dollars (8,27 milliards d'euros) lancée par ce dernier, ajoutant qu'il devrait y répondre d'ici une semaine.

Blandine Hénault pour le service français, édité par Natalie Huet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant