Wall Street ouvre en nette baisse, craintes sur l'Italie

le
1

* Pour les valeurs à suivre, cliquez sur

NEW YORK, 9 novembre (Reuters) - Wall Street a ouvert en franche baisse mercredi, l'envolée des coûts d'emprunt de l'Italie ravivant les craintes d'une propagation de la crise de la dette dans la zone euro.

Dans les premiers échanges, le Dow Jones .DJI cédait 1,87% (228 points) à 11.9453 points. Le Standard & Poor's .SPX , plus large, abandonnait 2,13% (27 points) à 1.248 points tandis que le composite du Nasdaq .IXIC reculait de 2,22% (60 points) à 2.667.

Le rendement des obligations souveraines italiennes à 10 ans a dépassé le seuil critique de 7%, un niveau considéré par beaucoup d'investisseurs comme insoutenable sur la durée. Ces dernières années, la Grèce, l'Irlande et le Portugal ont chacun à leur tour été contraints d'appeler à l'aide internationale après avoir vu leurs coûts d'emprunt franchir ce seuil.(voir

ID:nL6E7M93CF )

Le soulagement provoqué par l'annonce du départ prochain du président du conseil Silvio Berlusconi a cédé le pas aux craintes que l'Italie ne peine à mettre en oeuvre des réformes économiques attendues de longue date.

General Motors GM.N recule de 6% après avoir fait état mardi d'un bénéfice en baisse au troisième trimestre.

ID:nL6E7M9434 Les valeurs financières accusent le coup, sur les craintes entourant l'exposition des banques américaines à la dette souveraine européenne. Bank of America BAC.N , Citigroup

C.N , JP Morgan Chase JPM.N et Goldman Sachs GS.N perdent au moins 3%, Morgan Stanley MS.N cède 6,0%.

Adobe ADBE.O lâche près de 12% après avoir annoncé son intention de licencier plus de 7% de son personnel et de passer une charge de 94 millions de dollars dans le cadre d'une restructuration. Le groupe entend se concentrer sur son coeur de métier, notamment les médias numériques et le marketing.

(Chuck Mikolajczak, Natalie Huet pour le service français, édité par Danielle Rouquié)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • j.lfranc le mercredi 9 nov 2011 à 15:53

    pathetique faiblesse d.une societde capital