Wall Street ouvre en légère hausse, portée par GE

le
0
WALL STREET OUVRE EN LÉGÈRE HAUSSE
WALL STREET OUVRE EN LÉGÈRE HAUSSE

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a ouvert vendredi dans le vert, soutenue notamment par General Electric qui a cédé la quasi-totalité de son portefeuille d'actifs immobiliers pour 26,5 milliards de dollars et annoncé un programme massif de rachats d'actions.

La cote est également soutenue par la perspective d'un éloignement de la relève des taux de la Fed.

Les prix à l'importation aux Etats-Unis ont baissé de 0,3% en mars en raison notamment de la hausse des prix du pétrole et de la vigueur du dollar. Ces chiffres signalent que l'inflation demeure faible.

Quinze minutes après les premiers échanges, l'indice Dow Jones gagne 8,87 points, soit 0,05%, à 17.967,60. Le Standard & Poor's 500, plus large, progresse de 0,12% à 2.093,70 mais le Nasdaq Composite cède 0,03% à 4.973,23.

General Electric bondit encore de 7% dans des échanges très nourris. Les investisseurs saluent la décision du groupe de se recentrer sur ses activités industrielles et de distribuer potentiellement aux actionnaires plus de 90 milliards de dollars d'ici à 2018.

"Je m'attends à ce que des rachats d'actions continuent parce que beaucoup de titres importants, y compris Apple, sont sous-évalués", commente Adam Sarhan, directeur général de Sarhan Capital, à New York.

Dans le secteur de l'immobilier toujours, Excel Trust s'envole de 14% après l'annonce de son rachat par Blackstone Group pour 2 milliards de dollars.

Le titre Blackstone Group de son côté prend 1,02%.

Dans le secteur de l'informatique, Hewlett-Packard abandonne 0,12%. Le groupe a accru ses ventes de PC au premier trimestre à 12,4 millions d'unités pour une part du marché mondial de 17,3%. Le marché dans son ensemble a cependant baissé de 5,2%, selon des estimations du cabinet d'études Gartner..

A la baisse, GAP perd 3,32% après avoir annoncé des ventes à magasins constants moins bonnes que prévu en mars.

Sur le plan sectoriel, la plupart des indices du S&P-500 sont légèrement dans le vert. Le compartiment de l'énergie, l'une des plus fortes hausses, gagne 0,35% avec la poursuite du rebond du Brent, en hausse de 2,17% à 57,80 dollars le baril.

(Tanya Agrawal; Claude Chendjou pour le service français, édité par Patrick Vignal)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant