Wall Street ouvre en légère hausse malgré la Syrie

le
1

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a ouvert en légère progression mercredi, au lendemain d'une séance au cours de laquelle le S&P 500 a enregistré son plus fort repli journalier depuis le 20 juin, dans la perspective d'une intervention militaire contre Damas.

Quelques minutes après le début des échanges, l'indice Dow Jones prend 13,75 points, soit 0,09%, à 14.789,68 points. Le Standard & Poor's 500, plus large progresse de 0,07% à 1.631,29 points et le Nasdaq Composite gagne 0,33% à 3.590,805 points.

Les opérateurs redoutent toutefois une hausse supplémentaire du cours du Brut dans le cas d'une contagion de la crise syrienne à l'ensemble du Moyen-Orient.

Mercredi, le contrat octobre sur le baril de Brent a atteint un plus haut de six mois à 117,34 dollars. Selon certains analystes, cette hausse pourrait se poursuivre jusqu'à 150 dollars.

L'évolution de la situation géopolitique devrait reléguer au second plan la publication des promesses de vente immobilières pour le mois de juillet prévue à 14h00 GMT, qui donnera une indication supplémentaire sur la reprise du marché immobilier américain.

JP Morgan Chase & Co (-0,2%) va écoper d'une amende de 80 millions de dollars aux Etats-Unis pour des pratiques commerciales incorrectes pendant la récession, a rapporté mercredi le New York Times.

Le fabricant d'équipements miniers Joy Global chute de 5,2% après avoir fait état d'un bénéfice trimestriel en recul de 5% et d'une baisse de 36% de son carnet de commandes.

Constance De Cambiaire pour le service français, édité par Marc Angrand

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4358281 le mercredi 28 aout 2013 à 16:18

    ben voyons ..au contraire acheter ..!