Wall Street ouvre en légère hausse malgré l'Irak

le
2
WALL STREET OUVRE EN LÉGÈRE HAUSSE MALGRÉ L'IRAK
WALL STREET OUVRE EN LÉGÈRE HAUSSE MALGRÉ L'IRAK

par Ryan Vlastelica

PARIS (Reuters) - Wall Street a ouvert en légère hausse vendredi, plusieurs annonces positives sur le front des entreprises et de nouvelles opérations de fusions-acquisitions contrebalançant l'intensification des violences en Irak et la baisse inattendue des prix à la production en mai.

Les marchés actions américains, qui ont atteint des records cette semaine, subissent le contrecoup des inquiétudes concernant la croissance mondiale et de l'escalade de la violence en Irak qui a propulsé les cours du pétrole à leurs plus hauts niveaux depuis septembre.

Les prix à la production aux Etats-Unis ont par ailleurs enregistré le mois dernier une baisse inattendue, reculant de 0,2% en données corrigées des variations saisonnières contre une hausse de 0,1% anticipée par les économistes. (voir)

L'indice Dow Jones gagne 25,24 points, soit 0,15%, à 16.759,43 points dans les premiers échanges. Le Standard & Poor's 500, plus large, progresse de 0,15% également à 1.933,02 et le Nasdaq Composite prend 0,39% à 4.314,59.

Le Dow Jones et le S&P 500 pourraient toutefois enregistrer leur première semaine dans le rouge après trois semaines consécutives de hausse.

Signe de la plus grande prudence des investisseurs, l'indice Vix de la volatilité, "baromètre de la peur" à Wall Street, est en hausse de plus de 10% depuis le début de la semaine, enregistrant sa première semaine de hausse après huit semaines de recul. Il demeure toutefois bien en dessous de sa moyenne de long terme.

Aux valeurs, Intel a ouvert en hausse de plus de 6% après avoir relevé jeudi ses prévisions de résultats pour le deuxième semestre et l'ensemble de l'exercice.

L'action OpenTable a bondi de près de 47% dans des volumes nourris alors que le site de réservation en ligne de restaurants fait l'objet d'une offre de rachat en cash par le voyagiste en ligne Priceline au prix de 103 dollars par action, soit une prime de 46% au cours de clôture de jeudi.

Le groupe de prêt-à-porter Express prend plus de 20% dans les premiers échanges après l'annonce par la firme de capital investissement Sycamore Partners qu'elle a pris une participation de 9,9% dans son tour de table et demandé à avoir accès à ses comptes en vue d'une possible offre de reprise.

L'action General Motors progresse de près de 0,5% en dépit de l'annonce par le constructeur automobile de nouveaux rappels, principalement aux Etats-Unis, portant sur ses Chevrolet Camaro de dernière génération, et concernant au total 511.528 véhicules.

(Marc Joanny, édité par Juliette Rouillon)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4328752 le vendredi 13 juin 2014 à 17:22

    Abvec un volume aussi faible et quasiment plus de particuliers...suffit qu'un gérant de fonds s'y mette ou une banque et ça grimpe tout seul.

  • dotcom1 le vendredi 13 juin 2014 à 17:08

    Je vois pas ce que l'Irak vient faire la-dedans! Les USA sont autonome en gaz et demain seront exportateur de pétrole donc ils n'ont plus rien à battre de ce qui peut se passer dans ce bouzier.