Wall Street ouvre en légère hausse, la prudence reste de mise

le
0

* Pour les valeurs à suivre, cliquez sur

NEW YORK, 19 décembre (Reuters) - Wall Street a ouvert en hausse lundi après son net recul de la semaine dernière, les investisseurs voulant croire à des avancées prochaines en vue d'une résolution de la crise de la dette en Europe.

La prudence reste toutefois de mise dans un contexte de possible abaissement des notes souveraines de plusieurs pays de la zone euro et après la mort du dirigeant nord-coréen Kim Jong-il.

Dans les premiers échanges, le Dow Jones .DJI gagne 0,25% (29,44 points) à 11.895,83 points. Le Standard & Poor's .SPX , plus large, prend 0,19% (2,34 points) à 1.222,00 points tandis que le composite du Nasdaq .IXIC avance de 0,37% (9,56 points) à 2.564,89 points.

Les trois principaux indices de Wall Street ont signé la semaine dernière un recul d'environ 3%.

Les ministres des Finances des Vingt-Sept devaient aborder lors d'une téléconférence lundi après-midi les modalités du "pacte" budgétaire, la gouvernance du Mécanisme européen de stabilité (MES), ainsi que le renforcement des ressources du Fonds monétaire internation (FMI), ont rapporté dimanche des responsables européens. (voir ID:nL6E7NJ06I )

"Le marché réagit plutôt bien ce matin, soutenu par le fait que les (ministres européens) cherchent à disposer de davantage de puissance de feu financière face à la crise, via le FMI", juge Peter Cardillo, économiste en chef chez Rockwell Global Capital à New York.

Plusieurs seuils techniques sur le S&P-500 seront scrutés cette semaine par les investisseurs, avec un soutien à 1.200 points et une résistance à 1.260 points, selon Ari Wald, analyste chez BBH Equity Strategy Research Team.

L'indice, référence des gérants de fonds, est en recul d'environ 3% depuis le début de l'année et doit franchir à la hausse la barre de 1.257,64 points pour revenir dans le vert sur l'ensemble de 2011.

Du côté des valeurs, AT&T T.N a ouvert sur une progression de 0,31%. Les discussions portant sur des cessions d'actifs afin d'obtenir le feu vert au projet de rachat de 39 milliards de dollars de T-Mobile n'ont abouti à rien, rapporte le Wall Street Journal, qui ajoute qu'une alternative à ce rapprochement semble de plus en plus probable.

(Jean Décotte pour le service français, édité par Cyril Altmeyer)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant