Wall Street ouvre en légère baisse, retrouvant un peu de calme

le
0

Wall Street a ouvert en légère baisse vendredi, se stabilisant après deux séances particulièrement agitées à la suite de l'élection de Donald Trump à la présidence américaine: le Dow Jones perdait 0,02% et le Nasdaq 0,24%.

Vers 15H05 GMT, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average cédait 3,46 points à 18.804,42 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 12,51 points à 5.196,28 points. L'indice élargi S&P 500 reculait de 6,58 points, soit 0,30%, à 2.160, 90 points.

Jeudi, le Dow Jones avait battu un record en prenant 1,17% à 18.807,88 points, mais les marchés boursiers américains avaient enregistré des performances très contrastées avec une baisse de 0,81% du Nasdaq à 5.208,80 points.

La Bourse américaine se replie maintenant un peu, "comme les marchés restent aux prises avec les implications de la victoire inattendue de Donald Trump à la présidentielle mardi", ont résumé dans une note les experts de la maison de courtage Charles Schwab.

Alors que le républicain ne semblait pas être l'homme de Wall Street, qui avait semblé marquer pendant toute la campagne sa préférence pour son adversaire démocrate Hillary Clinton, la réaction positive de la Bourse a surpris la majorité des observateurs.

Désormais, "les principaux indices ralentissent leur essor post-électoral alors que les investisseurs continuent à digérer les possibles conséquences sur l'économie d'une présidence de Donald Trump", ont écrit les experts de Wells Fargo.

Reste que le Dow Jones se maintient proche de niveaux sans précédent, confirmant que les marchés semblent toujours préférer se concentrer sur les aspects jugés positifs du programme de M. Trump, notamment sa volonté d'investir dans les infrastructures et d'engager de vastes baisses d'impôts.

Le Nasdaq restait néanmoins plus affecté par les inquiétudes liées au secteur technologique, qui fonctionne de manière particulièrement mondialisée, alors que le futur président a multiplié les propos protectionnistes.

- La distribution surveillée -

Le calme pourrait d'autant plus s'installer vendredi que le marché obligataire, qui a chuté au profit de la Bourse depuis l'élection de M. Trump, restera fermé pour le 11 novembre (Veterans Day).

L'actualité économique n'est pour autant pas totalement vide, puisque les investisseurs ont pris connaissance d'une hausse plus forte que prévu du moral des ménages ce mois-ci, selon un indice établi par l'université du Michigan, même si les indices n'ont guère semblé y réagir.

Parmi les valeurs, le géant des médias et du divertissement Disney soutenait le Dow Jones en prenant 3,07% à 97,88 dollars après avoir fait oublier des résultats trimestriels décevants en se montrant rassurant sur les perspectives de croissance de son bouquet télévisé ESPN.

Comme la veille, des résultats animaient le secteur de la distribution, la chaîne de grands magasins J.C. Penney perdait 1,25% à 8,70 dollars après avoir fait état de comptes dans le rouge au dernier trimestre avec un léger déclin de ses ventes.

Egalement dans le secteur, le groupe Nordstrom, qui a également annoncé une perte nette trimestrielle mais un peu fait progresser son chiffre d'affaires, reculait de 0,20% à 55,92 dollars.

La marque de vêtements Michael Kors chutait de 7,71% à 47,77 dollars après avoir annoncé une baisse des ventes et bénéfice net trimestriels et déçu par certaines de ses prévisions.

Parmi les autres valeurs, le fabricant de semiconducteurs Nvidia, qui a fait bondir ses ventes et doublé son bénéfices au dernier trimestre, s'envolait de 23,89% à 83,96 dollars

jdy/jld/nth


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant