Wall Street ouvre en légère baisse

le
0
WALL STREET OUVRE EN LÉGÈRE BAISSE
WALL STREET OUVRE EN LÉGÈRE BAISSE

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a débuté la semaine en léger repli après six semaines consécutives de gains et, en l'absence d'indicateurs à l'agenda ce lundi, devrait surveiller les performances d'entreprises comme Aetna, qui va racheter son rival Coventry Health Care.

Dans les premiers échanges, le Dow Jones reculait de 0,15% (19,51 points) à 13.255,69 points. Le Standard & Poor's, plus large, perdait 0,10% à 1.416,69 points tandis que le composite du Nasdaq cédait 0,12% à 3.072,78 points.

Les espoirs d'amélioration rapide sur le front de la crise de la dette européenne ont été quelque peu douchés par la mise au point de la Banque centrale européenne (BCE), qui a invité gouvernements et médias à arrêter de "spéculer" sur la forme que pourrait prendre le plan de rachat d'obligations souveraines qu'elle envisage, en réaction à un article du Spiegel.

L'annonce du rachat de Coventry Health Care par l'assureur Aetna pour 7,3 milliards de dollars dette incluse (5,9 milliards d'euros) a en revanche été perçu comme un signe porteur pour le marché.

Le titre Coventry gagnait près de 19% autour de 41,50 dollars après l'annonce qu'Aetna versera 41,10 dollars par action. Aetna prenait de son côté plus de 4% à 39,60 dollars.

Les investisseurs sont également encouragés par le fait que l'indice S&P a réussi en fin de semaine dernière à casser le seuil des 1.400 points sur lequel il butait depuis début août.

"On commence à voir la lumière au bout du tunnel", estime Jack de Gan, responsable investissements chez Harbor Advisory Corp. "Il y a de la marge pour que le marché atteigne 1.500 points sur le S&P d'ici la fin de l'année."

Aux valeurs encore, Lowe's perd plus 4,50% après avoir publié lundi des résultats trimestriels en deçà des attentes, la deuxième chaîne mondiale de magasins de bricolage ayant perdu des parts de marché au profit du numéro un Home Depot.

Edward Krudy, Tangi Salaün pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant