Wall Street ouvre en légère baisse avant les résultats

le
0
WALL STREET EN LÉGER RECUL DANS LES PREMIERS ÉCHANGES
WALL STREET EN LÉGER RECUL DANS LES PREMIERS ÉCHANGES

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a ouvert sur une note stable vendredi après les prises de bénéfices enregistrées la veille sur fond de craintes entourant le secteur bancaire portugais et avant le véritable coup d'envoi des résultats trimestriels.

Dans les premiers échanges, l'indice Dow Jones perd 14,12 points, soit 0,08%, à 16.900,95 points. Le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,07% à 1.693,30 points et le Nasdaq Composite cède 0,11% à 4.400,87 points.

Malgré trois baisses lors des quatre dernières séances, le S&P 500 cumule depuis le début de l'année des gains solides à des niveaux records et les investisseurs font de toute incertitude un prétexte à des prises de bénéfices.

Sur la semaine, les principaux indices devraient enregistrer leur plus fort recul depuis avril. L'indice CBOE de volatilité, en léger recul à l'ouverture, a gagné 22% sur la semaine, sa plus forte hausse hebdomadaire depuis mars.

Signe de la prudence des investisseurs, la S&P a terminé jeudi sous sa moyenne mobile de 14 jours.

Après les résultats supérieurs aux attentes d'Alcoa mardi soir, Wells Fargo, troisième banque américaine, a déçu le marché et perd 1,42%, son activité de crédit immobilier ayant marqué le pas.

Des dizaines d'entreprises, dont plusieurs composantes du Dow, doivent livrer leurs résultats la semaine prochaine et les investisseurs en attendent la confirmation d'une embellie de l'activité américaine, après un premier trimestre décevant.

Le cigarettier Reynolds American a confirmé être en discussions avec Lorillard en vue d'un rachat, qui pourrait marquer le début d'un mouvement de consolidation dans le secteur du tabac. Reynolds est stable tandis que Lorillard s'adjuge 5,58%.

Gap recule de 0,73%. Le groupe de prêt-à-porter a fait état d'une baisse de 2% de ses ventes de juin à magasins comparables, en raison des mauvaises performances de ses marques Banana Republic et Gap Global.

Whirlpool abandonne près de 2%. Le leader mondial de l'électroménager va prendre une participation majoritaire au capital d'Indesit Company pour 758 millions d'euros afin de stimuler sa croissance en Europe.

Enfin, Chevron cède 0,97%. La deuxième compagnie pétrolière américaine s'attend à un bénéfice en hausse au deuxième trimestre par rapport aux trois premiers mois de l'année.

(Mathilde Gardin pour le service français, édité par Nicolas Delame)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant