Wall Street ouvre en légère baisse, au retour de Thanksgiving

le
0

Wall Street a ouvert en légère baisse lundi, après un week-end crucial pour la distribution, les investisseurs encaissant leurs bénéfices après les hausses des semaines précédentes: le Dow Jones perdait 0,23% et le Nasdaq 0,18%.

Vers 15H15 GMT, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average concédait 43,49 points à 19.108,65 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 9,58 points à 5.389,34 points. L'indice élargi S&P500 reculait de 4,61 points, soit 0,21%, à 2.208,74 points.

Vendredi, la Bourse de New York avait réussi à battre des records à l'issue d'une séance très calme et raccourcie de moitié après Thanksgiving: le Dow Jones avait pris 0,36%, et le Nasdaq 0,34%.

"Les marchés d'actions américains sont en baisse dans les premiers échanges avec le secteur de la distribution au centre de toutes les attentions avec le +Cyber Monday+, tandis que les estimations sur les ventes du week-end de +Black Friday+ continuent de tomber", ont indiqué les courtiers de Charles Schwab dans une note.

"Black Friday" ou "vendredi noir", est une journée essentielle pour le commerce de détail aux Etats-Unis avec de très nombreux achats effectués par des consommateurs attirés par les promesses de promotions.

Selon la Fédération nationale des détaillants (NRF), la fréquentation des magasins pour ce "vendredi noir" est en hausse mais le montant moyen des achats a baissé.

Le lundi suivant, appelé "cyber Monday", est l'occasion de prix encore plus bradés dans le commerce en ligne.

L'ensemble de ces ventes servira de baromètre pour la consommation, moteur de l'économie américaine, jusqu'à la fin de l'année.

Lundi, Wall Street semble marquer une pause après avoir enchainé les séances de hausse depuis l'élection de Donald Trump à la présidence américaine.

"Cela explique très bien pourquoi le marché est en léger repli ce matin (lundi). Des prises de bénéfices sont à attendre après un bond important comme celui-là", a indiqué Patrick O'Hare, de Briefing, dans une note.

Autre facteur pénalisant, le principales Bourses européennes refluaient, souffrant notamment d'incertitudes politiques "au moment où les investisseurs se préparent pour le référendum italien du 4 décembre sur une réforme constitutionnelle", ont expliqué les analystes de Wells Fargo dans une note.

- Time bondit -

Parmi les valeurs du secteur de la distribution, les supermarchés Wal-Mart montaient de 0,18% à 71,36 dollars.

En revanche, d'autres chaînes de magasins marquaient le pas, comme Target (-0,53% à 78,19 dollars) J.C. Penney (-2,32% à 9,46 dollars), Macy's (-1,43% à 43,51 dollars) et Nordstrom (-1,28% à 57,11 dollars).

Le géant du commerce en ligne, Amazon, qui a pris des parts de marché aux distributeurs traditionnels ces dernières années, reculait lui aussi de 1,46% à 768,99 dollars.

Le groupe de presse Time bondissait de 17,65%, à 16,00 dollars, après avoir rejeté l'offre de rachat du milliardaire Edgar Bronfman, selon les informations du New York Post.

L'Organisation mondiale du commerce (OMC) a jugé illégales certaines subventions américaines attribuées à l'avionneur Boeing pour la construction du futur long-courrier 777X et son titre reculait de 0,29% à 149,61 dollars.

Le marché obligataire avançait un peu, le rendement des bons du Trésor à 10 ans reculant à 2,341%, contre 2,356% vendredi, et celui des bons à 30 ans à 2,995%, contre 3,007% précédemment.

lla/jld/cj


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant