Wall Street ouvre en légère baisse

le
0
WALL STREET OUVRE LE MOIS EN PETITE BAISSE
WALL STREET OUVRE LE MOIS EN PETITE BAISSE

(Reuters) - La Bourse de New York a débuté lundi en léger repli sa première séance du mois alors que s'estompent les possibilités d'assister rapidement à une hausse des taux américains.

La croissance aux Etats-Unis a été nettement moins soutenue que prévu au deuxième trimestre, ce qui devrait inciter la Réserve fédérale à repousser toute hausse de ses taux.

L'indice Dow Jones perdait 0,15% à 18.404,17 points dans les premiers échanges. Le Standard & Poor's 500, plus large, reculait de 0,20% à 2.169,15 points et le Nasdaq Composite cédait 0,04% à 5.160,28 points.

Le S&P a atteint vendredi son septième record en séance du mois de juillet et le Nasdaq a fini le mois en hausse de 6,6%.

Depuis l'annonce du PIB, les traders estiment à 33% la probabilité d'un relèvement des taux d'ici à la fin de l'année, contre 50% auparavant, selon l'outil FedWatch de CME Group.

"Après le PIB de la semaine dernière, on peut être sûr que la Fed ne fera rien en septembre", dit Peter Cardillo, chef économiste chez First Standard Financial, qui note toutefois que le mois d'août manque généralement de direction claire.

William Dudley, le président de la Fed de New York, a jugé lundi pour sa part une hausse de taux toujours possible cette année si la situation économique le permettait tout en reconnaissant aussi que la Fed devait faire preuve de prudence.

Les investisseurs vont continuer à surveiller les résultats de sociétés. Selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S, les résultats des composants du S&P devraient baisser de 3% globalement, au lieu d'un repli 3,7% estimé auparavant.

Mais l'attention est surtout focalisée sur les indicateurs, notamment l'ISM manufacturier, qui est attendu à 53 points en juillet, avant le rapport sur l'emploi vendredi.

SolarCity perd 3,70% à 25,71 dollars après l'officialisation du rachat de l'installateur de panneaux solaires par Tesla Motors pour 2,6 milliards de dollars (2,3 milliards d'euros) par échange d'actions.

L'action SolarCity venait de gagner 21% depuis la première annonce de l'offre du constructeur américain de voitures électriques le 21 juin. Tesla recule de son côté de 0,57%.

(Tanya Agrawal, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Patrick Vignal)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant