Wall Street ouvre en légère baisse à quelques jours de Noël

le
0
    NEW YORK, 22 décembre (Reuters) - Wall Street perdait encore 
un peu de terrain jeudi dans les premiers échanges, nombre 
d'investisseurs ne prêtant guère attention à des indicateurs 
macro-économiques meilleurs que prévu pour se consacrer 
davantage aux préparatifs de Noël. 
    Vers 14h40 GMT, l'indice Dow Jones  .DJI  perd 26,16 points, 
soit 0,13%, à 19.915,80. Le Standard & Poor's 500  .SPX , plus 
large, recule de 0,22% à 2.260,25 et le Nasdaq Composite  .IXIC  
cède 0,26% à 5.457,39. 
    La Bourse de New York avait fini en légère baisse mercredi, 
marquant une pause dans l'élan qui la porte depuis la victoire 
de Donald Trump à l'élection présidentielle américaine du 8 
novembre, sous le coup notamment du recul des valeurs 
immobilières et du compartiment pharmaceutique. 
    Mais cela n'empêche pas le Dow Jones et le S&P 500 d'être en 
hausse de respectivement 9% et 6% depuis l'annonce de la 
victoire de l'homme d'affaires, les intervenants de marché 
estimant que ses promesses de hausse des dépenses publiques, de 
baisse de la fiscalité et de dérégulation seront bénéfiques à 
l'économie et aux marchés actions. 
    La croissance de l'économie américaine a une nouvelle fois 
été revue en hausse au troisième trimestre, atteignant son plus 
haut niveau depuis deux ans grâce à la progression des dépenses 
de consommation et à la vigueur des exportations, notamment de 
soja, a montré la troisième et dernière estimation du produit 
intérieur brut (PIB). 
    Ce PIB a progressé de 3,5% en rythme annualisé, contre +3,2% 
en deuxième estimation et +2,9% en première estimation et après 
une hausse de 1,4% au deuxième trimestre, a annoncé le 
département du Commerce.   
    Les commandes de biens durables dans leur ensemble ont chuté 
de 4,6% en novembre aux Etats-Unis, après avoir bondi de 4,8% en 
octobre mais si on enlève les biens de défense et l'aéronautique 
ces commandes ont augmenté plus que prévu le mois dernier. 
    Selon les données publiées par le département du Commerce, 
les commandes de biens durables hors défense et aéronautique, 
indicateur considéré comme un bon indicateur des plans 
d'investissement des entreprises, ont progressé de 0,9% en 
novembre, contre +0,2% en octobre et -1,4% en septembre. 
  
     Le nombre des inscriptions au chômage a atteint la semaine 
dernière un pic de six mois aux Etats-Unis, selon le département 
du Travail, mais il reste, à 275.000, sous le seuil 
psychologique de 300.000 pour la 94e semaine consécutive, une 
série sans précédent depuis 1970, quand le marché du travail 
était bien plus réduit.   
    Du côté des valeurs individuelles, le titre Micron 
Technology  MU.O  bondit de plus de 12%, affichant la plus forte 
hausse du S&P 500, après que le fabricant de mémoires a fait 
état mercredi d'une première hausse en près de deux ans de son 
chiffre d'affaires trimestriel tout en annonçant pour le 
trimestre en cours des prévisions supérieures aux attentes. 
    L'action Red Hat  RHT.N  (-13%) accuse de son côté la plus 
forte baisse du S&P 500 après que le distributeur du système 
d'exploitation Linux a fait des annonces inverses: un chiffre 
d'affaires trimestriel et une prévision pour le trimestre en 
cours inférieurs aux attentes. 
         
    * Pour les valeurs à suivre, cliquez sur   
 
 (Tanya Agrawal, Benoit Van Overstraeten pour le service 
français, édité par Wilfrid Exbrayat) 
  
 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant